Gastro Ndél'ices, une arme de lutte contre la vie chère

Catégorie : Une Publication : mardi 7 février 2017 Écrit par Foire Gastro Ndél'ices

Les fêtes bon marché, les prix promotionnels, la promotion des produits locaux, voilà quelques uns des objectifs de la commune de Bangangté qui pour la cinquième fois va changer pendant deux semaines la vie des populations du Ndé, en particulier celles de Bangangté pendant les fêtes de fin d’année.

La commune de Bangangté emboite ainsi le pas à la MIRAP (Mission de Régulation des approvisionnements , d’importation et de stockage des produits de grandes consommation) qui se veut une structure d'alerte, d'achat, d'importation et de stockage des produits de grande consommation, en vue d'un approvisionnement du marché camerounais dans les meilleures conditions. Sous la tutelle technique et financière des Ministères du Commerce et des Finances, cette nouvelle institution a vu le jour le 1er février 2011 suite à un décret Présidentiel. Elle a pour mission principale la promotion et l'essor de l'agriculture de seconde génération et la lutte contre la vie chère. Mais aujourd'hui, malgré qu’elle continue à se déployer sur le territoire national, le bilan  de la MIRAP est mitigé. Une situation prédite par de nombreux observateurs et experts, surtout avec l'envolée de l'inflation et la crise économique que le monde entier traverse aujourd'hui.

Depuis la fin du mois de novembre 201, la Mission de Régulation des Approvisionnements des produits de grande consommation (Mirap) organise à travers le territoire national des marchés témoins périodiques, le concept consiste à s’appuyer sur les producteurs des zones reculées afin de leur permettre de vendre les produits dans les espaces urbains à travers la prise en charge du transport et la suppression des taxes d’occupation des places dans les marchés, une démarche qui vise à lutter contre la vie chère.

Gastro Ndélices a montré sa capacité à des travers des  actions ponctuelles à pouvoir rendre les produits de forte consommation accessibles à la petite bourse de la ménagère. En d’autres termes, les populations se ravitaillent en produits alimentaires et en objets d’arts à des prix défiant toute concurrence. Il faut noter que tout un grand stand est réservé à la MIRAP.

En attendant la mise en place de tout le dispositif pour définitivement lutter contre la vie chère, les ménagères profitent des opérations en cours mais déjà l’urgence des actions plus efficaces et pérennes se fait sentir.
A travers la Foire Gastro Ndélices, on peut dire avec le Ministère du Commerce : ‘’Luttons contre la vie chère pour le bonheur de la ménagère’’.


Magazine Gastro Ndél'ices 2016 - Ide Carine TCHOUNGA

Affichages : 332

Chefs du Nde

  • Bandoumga
    Bandoumga
  • Bagnoun
    Bagnoun
  • Bahouoc
    Bahouoc
  • Bakong
    Bakong
  • Balengou
    Balengou
  • Bamena
    Bamena
  • Bangang-Fokam
    Bangang-Fokam
  • Bangangte
    Bangangte
  • Bangoua
    Bangoua
  • Batchingou
    Batchingou
  • Bazou
    Bazou
  • Bamaha
    Bamaha
  • Bangoulap
    Bangoulap
  • Gastro Ndél'ices contre la surenchère sur les denrées alimentaires de première nécessité
    Gastro Ndél'ices contre la surenchère sur les denrées alimentaires de première nécessité