Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La salle des banquets de l'Hôtel de ville de Bangangte a abrité ce 8 novembre 2018, une réunion convoquée par le Premier magistrat de la ville de Bangangté, Madame Célestine Ketcha Epse Courtès regroupant tous ceux qui exercent dans l'activité de moto taxi dans la Commune.

L'on se souvient que c'est depuis 2007, date de son entrée en fonction comme maire de Bangangté que Mme Célestine Ketcha Courtes avait regroupé et organisé ce non moins important secteur d'activité socio-économique, en les incitant à prendre conscience du fait qu'ils peuvent (les acteurs) bien gagner honnêtement leur vie, fonder leur famille et participer activement au développement de socio-économique de la Commune au même titre que les acteurs des autres secteurs d'activités.

Dans sa quête permanente du bien-être de ses administrés, Mme le Maire a réussi le pari de mettre de l'ordre dans ce secteur.

Ayant fait le constat du succès de cette première association officiellement reconnue par les pouvoirs publics, plusieurs centaines de jeunes désœuvrés de la Commune de Bangangt2 se sont lancés dans cette activité, croissant exponentiellement le nombre de moto taxi dans la ville pour le bonheur des populations de cette commune qui ne dispose d'aucun autre moyen de transport.

Ce 8 novembre 2018, la mère des motos taximen (appellation consacrée pour désigner Mme le maire en raison de l'encadrement à l'allure maternelle dont ils font l'objet) : Mme Célestine Ketcha Courtes a une fois de plus regroupé ses ambassadeurs (terme consacré pour désigner les moto-taximen), pour cette fois ci les aider à mettre sur pied leur association syndicale et à la porter sur les fond baptismaux.

Cette association dénommée : Association Syndicat des Conducteurs de Moto taxi de Bangangte (ASMOTAB) et, pour les encourager, la lionne indomptable du développement durable a déposé dans la caisse de cette jeune association la somme de : 1.000.000 Fcfa. Au-delà du caractère social de cette activité, l'édile de Bangangté avait d'autres préoccupations qui qui menacent la sécurité et la paix de la cité capitale du département du Nde, notamment l'infiltration du secteur par des malfrats, de jours comme de nuits, l'indiscipline entre les acteurs du secteur qui a pour corollaire les injures et bagarres entre eux, les violations des sens interdits, l'inefficacité du bureau sortant à jouer le rôle qui lui était assigné. Les excès de vitesse à répétition. Après les avoir écoutés sous l'œil attentif des autorités administratives et de maintien de l'ordre, plusieurs résolutions fortes ont été prises à savoir :
La réorganisation de l'association qui devient Asmotab, la mise sur pied d'un bureau communal, l'éclatement des coins de la ville en secteurs, la mise en place des bureaux de chaque secteur, l'élaboration séance tenante d'un code de conduite, l'institution d'une rencontre hebdomadaire (le dernier jeudi à 11h00 à la mairie) de tous les motos taxi de la ville pour faire le point de la semaine écoulée sur le plan sécuritaire et autres, l'instauration d'une tontine hebdomadaire de 500 frs cfa chacun, l'instauration d'un fonds de solidarité pour assister un membre en cas de décès d'un ascendant ou descendant direct, de maladie dûment constatée par un médecin assermenté, de mariage et de naissance, la tontine est mise en vente à un taux préférentiel de 2%, pour 50.000 Fcfa, à remettre dans deux mois. Suite aux négociations entreprises par Mme le Maire auprès du Chef de Centre par intérim des impôts pour revoir à la baisse la taxe de développement local de négociation qui a été couronnée de succès de cette taxe passera de 7500f à 2500f. Mais la seule condition acceptée par tous est le paiement de toutes les autres pièces notamment.
La carte contribuable, le permis de conduire, l'assurance et l'impôt libératoire, la carte rose, le badge, la chasuble, la Cni, etc. Les conducteurs de motos sans chasuble se verront retirer de la circulation par les forces publiques dès 19h 00 chaque soir. Seules les chasubles d'identification aux numéros floqués par la mairie sont acceptées.

À la fin de la réunion, une photo de famille a été faite pour immortaliser cette réunion marathon de 4 heures d'horloge, l'hymne nationale chanté en chœur mettra un terme définitif à cette rencontre.