Développement Local : La Mairie de Bangangté aux côtés des établissements de la Commune

Après avoir sillonné certains établissements de sa Commune la semaine dernière, cette semaine encore le Maire de Bangangté a repris sa tournée. Cette fois les établissements ayant reçus sa visite ont bénéficié des dons en matériaux didactiques.

Il a fallu deux semaines pour parcourir les établissements de l’enseignement secondaire général et technique de la circonscription de Bangangté. L’objectif est plus qu’atteint, car partie pour sensibiliser ses enfants et apporter du soutien aux responsables de ces établissements, Célestine Ketcha Epse Courtès sera face aux nouveaux défis, aux nouvelles interpellations, aux cris de détresse de la plupart de ces chefs d’établissement qui verront en elle le « Messie » venu pour sauver l’école dans ces différents lieux d’apprentissage. Madame le Maire s’est tout simplement résolue à prendre notes, et  rassurer ses auditeurs qu’elle fera quelque chose pour eux car pour elle, ces enfants représentent l’avenir du Cameroun, il faut ménager l’environnement, préparer le terrain, afin de leur permettre de s’impliquer pour l’émergence du Cameroun souhaitée par le premier citoyen camerounais.

Au cœur du Lycée technique de Bangangté

C’est ici que le Maire va débuter sa journée. Ce lundi 15 Septembre, sous un climat très doux,  Il est pratiquement 7h 30 lorsque Madame le Maire se bouscule au portail d’entrée avec les élèves, certains d’entre eux ont cru voir un parent d’élève s’affoler pour une place de sa progéniture dans leur école. Ils se raviseront quelques secondes plus tard lorsque le Proviseur, Monsieur NTCHEUZING Hilaire ira tout droit vers le véhicule transportant l’illustre visiteur accompagnée de son état-major pour l’accueillir. Des youyous jailliront des lèvres des élèves « Madame le Maire », « la mère des enfants», « Maveun », « Rémé » toutes ces appellations témoignent de la popularité,  et de l’estime dont jouit Célestine Ketcha Courtès auprès des populations. Elle sera par la suite accueillie avec un bouquet de fleurs, d’un message de bienvenue adressé par les bons soins d’une élève. Après l’exécution de l’hymne national par les élèves, les discours du représentant des élèves, celui du Proviseur, Madame le Maire clôturera cette étape par son discours très apprécié par les élèves. Son contenu est totalement le même que ceux transmis au Lycée classique et au COSAJEBA la semaine dernière. Après les conseils donnés, elle a expliqué aux élèves l’objet de sa visite qui est celui de passer un contrat de performance avec eux. Quel comportement, quelle attitude adoptée pour sceller ce contrat par des résultats positifs ? Ils ont eu droit à des réponses à cette question, l’orateur a tout simplement rappelé aux enfants que tout passe par la discipline, la motivation, l’application, le travail bien fait, l’écoute des enseignants et des parents, l’honnêteté, l’ambition et enfin la volonté, car si tous ces éléments sont réunis, on ne parlera pas de génie surtout que l’école est fait pour tout le monde. Tous les enfants étant au même niveau à la rentrée, la différence se fait dés le premier jour pour les enfants qui relisent leur cours le soir et ce tous les jours.
Pendant que les élèves regagneront les salles de classe pour le début des cours, le proviseur promènera le Maire pour une visite des lieux, en lui présentant les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien. Cette visite s’achèvera par une photo de famille.

Sur les premiers pas du CES de Banekouané

S’il y a un établissement scolaire dans le Département du Ndé et plus précisément dans l’Arrondissement de Bangnagté qui a tellement besoin de soutien sur tous les plans, c’est bien le CES DE Banekouané. Sa situation actuelle oblige toutes les forces vives du Département à se manifester et se mobiliser en sa faveur. Cet établissement scolaire qui a été crée il y a seulement deux ans compte à peine 30 élèves et pourtant au mois d’Août dernier, la Commune de Bangangté a lancé par voie de presse, de radio un communiqué largement diffusé à l’endroit des parents d’élèves les invitant à inscrire massivement leurs enfants dans cette école. La Commune toujours à travers ce communiqué s’est même porté garante à supporter les frais d’inscription des 100 premiers élèves qui se seront manifestés. Mais jusqu’à la date du 15 Septembre, les listes provisoires affichent  5 élèves inscrits en classe de 6ème et 6 en classe de 5ème. Le constat est amer, néanmoins Richard Kamto , Directeur de cette école pense que « il y a des moments difficiles dans la vie d’un établissement scolaire, voici le moment de celui du CES de Banekouané »
Le dernier né des établissements scolaires d’enseignement secondaire de l’Arrondissement de Bangangté a reçu des mains du Maire un ordinateur complet, flambant neuf pour les cours d’informatique et la rupture de la fracture numérique dans cet établissement.  Le Directeur a exprimé sa satisfaction à l’endroit de la Commune pour tout ce qu’elle fait pour le rayonnement et la croissance de l’école dont il a la charge, il  a par ailleurs recommandé aux médias de sensibiliser et d’informer régulièrement sur l’état de son école. Le discours de Madame le Maire a beaucoup porté sur la courage et la persévérance de ces enfants qui sortent fraichement de l’éducation de base et découvrent d’une autre manière le premier cycle de l’enseignement secondaire général car appelés à inaugurer cet établissement situé à plus de 3 Km du centre ville de Bangangté
Madame le Maire a choisi quelques élèves pour avoir une idée de la provenance, de leur quartier d’où ils partent pour se rendre à l’école. Ce petit jeu a dévoilé que certains parents résident au centre ville de Bangangté avec les possibilités d’inscrire leurs enfants à Bangangté urbain préfèrent au nom de la gratuité envoyés les enfants loin à Banekouane. Pourtant le même communiqué invitant les parents à inscrire leurs enfants à Banekouané précisait que seuls les enfants venant de Banekouané, Bangoulap, Bapoumpa, Banenga et le quartier 7 bénéficiaient de cette mesure. Plus loin, le communiqué fait savoir que l’objectif de cette mesure consiste à réduire les distances entre l’établissement et le lieu de résidence des élèves afin de les éviter la fatigue, de les exposer aux accidents. Instruction a été donnée au Directeur par le Maire de veiller sur ces mesures.

Lycée technique de Batchingou : Le courant électrique fait défaut

Un peu plus de 15 minutes c’est le temps nécessaire qu’il a fallu pour se retrouver au pied du mont Batchingou en provenance de Banekouané. Prodiguant les mêmes conseils aux élèves partout où elle y est allée, l’escale de Batchingou portait également sur la remise d’un photocopieur multifonctionnel de marque Canon au chef de l’établissement.  Le cérémonial serait le même, exécution de l’hymne par les élèves, suivie des discours du représentant des élèves, celui de Proviseur et enfin celui du Maire. La visite guidée effectuée avec le Proviseur conduire le Maire jusqu’aux abords des toilettes du Lycée. Ayant écouté avec une particulière les problèmes rencontrés au niveau de l’assainissement, le Maire a promis d’envoyer une équipe de techniciens pour diagnostiquer et évaluer ce problème et en même temps de proposer les solutions. Ce don devrait permettre de résorber les dépenses trop élevés sur l’impression et les photocopies des documents et épreuves de cet établissement. Là encore la mairesse de Bangangté va nouer un autre contrat de performance avec les élèves. Une information inattendue va  plus tard gâcher cette visite qui malgré tout a fallu son pesant d’or. Une absence de courant électrique dans ce temple du savoir sera à l’origine du retour de ce paquet à la mairie de Bangangté. Dès cet instant, Mme le Maire va trouver un autre établissement bénéficiaire de ce don en attendant que ce problème soit résolu Lycée technique de BATCHINGOU. Le choix sera porté sur le Lycée de Bangoulap.

Lycée de Bangoulap, la surprise du Chef

Tel un enfant ne s’imaginant pas de la surprise que lui réserve son géniteur, le lycée de Bangoulap s’est retrouvé dans cette étoffe où personne n’a vu venir ce cadeau offert par la Mairie de Bangangté. Comme à l’accoutumé, la Commune de Bangangté a toujours posé des actes de grandeur en faveur des établissements de son territoire sans discrimination, ni critères d’éligibilité.  Parmi les actions du volet social de la mairie de Bangangté, l’encadrement des élèves et l’assistance aux établissements scolaires  sont devenus une institution dans cette commune. Un carton de rames de format et un copieur de marque Canon ont été réceptionnés par le Proviseur pendant une cérémonie solennelle et sobre qui a vu la participation des élèves et encadreurs de l’établissement, et de quelques notables Bangoulap venus encourager le geste du Maire de Bangangté.
Dans son discours d’accueil, Mr Kouatcho Philippe Proviseur du Lycée de Bangoulap a présenté l’institution dont il a la charge. Le Lycée de Bangoulap a été crée en l’an 2000 comme Collège d’Enseignement Secondaire (CES) et transformé en Lycée en 2010. Les effectifs prévisionnels sont autour de 450 élèves. Le Proviseur souligne par ailleurs que le Lycée souffre d’un grand déficit en personnel enseignant à l’instar de l’histoire –Géographie, ECM, du français, de la philosophie et de l’économie sociale et familiale. En équipement de bureaux des responsables tels que les censeurs, les surveillants généraux manquent des tables et les chaises de travail. Une salle de machines qui n’a que 10 machines pour 450 élèves.
Les statistiques pour sa deuxième promotion de bacheliers sont les suivantes :
Baccalauréat A4 : 09 candidats présentés, 02 admis
Baccalauréat C : 12 candidats présentés, 09 admis
Baccalauréat D : 08 candidats présentés, 07 admis
Monsieur Kouatcho a loué le geste de la Commune, pour ce précieux matériel didactique et a par ailleurs promis d’en faire bon usage.

Lycée Bilingue de Bangangté : élèves et enseignants baignent dans la poussière
S’il fallait fermer certains établissements pour des problèmes d’hygiène et d’assainissement, cette école que nous avons visitée n’échappera pas à la sanction. Madame le Maire a pu toucher du doigt l’état dans lequel se trouve le Lycée Bilingue de Bangangté. Le Proviseur dans son propos de circonstance présente son école comme étant le mal aimé du département du Ndé.
C’est aux environs de 09h en provenance du Lycée de Bangoulap que l’équipe du Maire fait son entrée dans la cours du Lycée. Cette campagne de mobilisation et de sensibilisation des élèves en ce début d’année scolaire a tenu sa promesse au vu de l’engouement observé au Lycée Bilingue. Célestine KETCHA Epse Courtès, comme partout où elle est passée a une fois encore nouer un contrat de performance avec ses « enfants » qui fréquentent ce lieu de savoir. S’exprimant en français et en anglais, les élèves ont pu constater que leur « maman » était parfaitement bilingue, preuve que le bilinguisme n’est pas une vue d’esprit au Pays du Président Paul Biya. Dans son discours, toujours le même, Madame le Maire a alterné entre les deux langues officielles du Cameroun afin que chacun puisse saisir dans sa langue la plus usuelle la  portée de ses messages. Ils ont tous levés la main droite en signe d’accord pour leur contrat de performance avec le Maire.

Le Proviseur a évoqué l’état très critique dans lequel se trouve son établissement. Un tour de visite nous a fait constater que les latrines sont inexploitées, des salles de classes avec des murs non crépis et non cimentées, des charpentes vieillissantes en matériaux locaux. L’étroitesse du bureau du Proviseur ne permet pas de tenir une assisse à l’intérieur et ne peut contenir trop de documents.
Comme tous les autres chefs d’établissement que nous avons rencontrés, il a plaidé auprès du Maire pour que la Mairie lui vienne en aide surtout pour ce qui est de l’assainissement et de l’hygiène au Lycée de Bangangté et la construction d’une salle pour le laboratoire.
On retiendra dont de ces tournées que l’école a effectivement débuté dans la Commune de Bangangté. Elèves, enseignants et encadreurs reconnaissent que le temps des vacances est passé. Cependant force est aussi de reconnaître que l’éducation dans la Commune de Bangangté souffre d’un sérieux problème d’infrastructures, de matériaux didactiques, de personnel. Madame le Maire a promis de leur apporter progressivement des solutions aux problèmes rencontrés.

A propos Commune de Bangangté 396 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*