Journées Nationales de Vaccination : Au nom de la Commune de Bangangté, Célestine Ketcha Epse Courtès sensibilise les populations sur les bienfaits de la vaccination contre la Poliomyélite.

C’est dans la salle des fêtes de la Mairie de Bangangté en présence de plus de 150 personnes que Dr Fosso Roger, Médecin-chef de l’hôpital de district de Bangangté et Célestine Ketcha ont tenu une réunion de sensibilisation, d’éducation et d’informations sur la vaccination.

Les Journées Nationales de Vaccination synchronisées et de riposte contre la Poliomyélite (JNVS) ont démarré ce 19 Septembre 2014 sur tout l’ensemble du triangle national. La Commune de Bangangté de concert avec l’Hôpital de District de Bangangté ont régalé les populations venues massivement pour s’imprégner des moyens de lutte contre la poliomyélite et la nécessité de faire vacciner régulièrement les enfants de 0 à 11 mois.
Dr Fosso a d’entrée éclairé la lanterne des uns et des autres sur la définition, les causes et le traitement de la poliomyélite. Cette maladie contagieuse et mortelle, est causée par un virus qui attaque surtout les membres et les paralyse pour toute la vie. La Poliomyélite n’a pas de traitement actuellement et ne se soigne pas. Le malade ainsi paralysé devient une charge pour sa famille, la communauté et le pays tout entier. Comment se protéger contre elle ? Pour se protéger contre cette maladie, seule la vaccination est recommandée pour une protection efficace des enfants de 0 à 5 ans, ceci permettra de renforcer leur immunité individuelle et collective. Pratiquer les règles d’hygiènes (laver les mains avant de manger, après les toilettes…), ne pas faire les selles à l’air libre, mais utiliser les latrines ou les WC, laver les fruits et les légumes avant de les consommer.

Pourquoi respecter le vaccin ?
Plus l’enfant est vacciné, mieux il est protégé contre la Poliomyélite. Une seule dose ne suffit pas, car plus il est vacciné plusieurs fois, il est mieux protégé et protège aussi son environnement. Il est donc recommandé de vacciner les enfants à toutes les occasions.
La prochaine phase de cette campagne s’étend du 19 au 21 Septembre 2014 et la dernière va du 31 Octobre au 02 Novembre 2014. La vaccination se déroulera dans les postes fixes des centres de santé, le porte à porte, dans les marchés, au poste de contrôle de police, dans les écoles maternelles et primaires. Pendant cette campagne, la vaccination est gratuite. Cependant, bien que la campagne soit lancée, Dr Fosso remarque avec beaucoup de regrets que certaines personnes à l’instar des témoins de Jehovah, la vraie église de Dieu sont réticentes et pensent que c’est une maladie importée pour tuer  leurs enfants. Il précise que le cas trouvé à malantouen dans le Noun était un enfant d’un pasteur de ces églises réveillées.
L’un des critères permettant d’éviter la poliomyélite consiste à boire de l’eau potable, mais Les personnes présentes se sont plaintes du fait que l’eau des robinets dans le centre-ville n’obéit toujours pas aux critères d’une eau potable. L’occasion faisant le larron, ils ont profité pour remettre au goût du jour les problèmes de l’eau à Bangangté urbain pourtant gérer par la CDE. Madame le Maire en a profité pour leur reparler du projet des 16 centres qui portait sur la réhabilitation du réseau CDE du centre urbain qui tarde à démarrer du fait des problèmes de passation des marchés et du peu de sérieux des entreprises adjutatrices qui tuent la République. Elle leur a promis de relancer le Ministre de l’Eau et de l’Energie mais en attendant a invité les parents à bouillir leur eau avant de boire.

Une stratégie a été mise sur pieds pour réussir cette campagne à Bangangté :
Les Chefs de quartier ont accepté d’être les Superviseurs généraux
Les Chefs de blocs les points focaux qui vont avant même le passage des mobilisateurs, connaissant l’ensemble de leurs habitants et les foyers qui ont la cible d’enfants à vacciner, de faire le porte à porte pour la sensibilisation. Ensuite accompagner les vaccinateurs durant les 3 jours
Les Femmes quant à elles ont exprimé leur volonté de doubler les points Focaux et avoir un Superviseur général aussi auprès des chefs de quartiers.
L’inspecteur primaire s’est engagé à faire la même organisation niveau écoles maternelles et primaires.
Certains villageois se sont dits volontaires pour faire le porte à porte.

A propos Commune de Bangangté 390 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*