Santé des populations locales : Eric Niat exporte l’expertise chinoise dans le Nde

Durant deux jours, à l’esplanade de l’hôtel de ville de Bangangté, les populations ont profité de la présence des médecins chinois pour se faire consulter gratuitement avec don des médicaments pour se traiter.

Initialement prévue au bénéfice des populations de la Commune de Bangangté, la campagne de santé organisée par le Maire de Bangangté a connu la présence des patients partis des trois autres communes du département du Ndé pour se faire consulter. Ce qui explique donc que la campagne a tenu toutes ses promesses, vu que ce sont les populations du département du Nde en général et celles de l’Arrondissement de Bangangté en particulier qui ont profité de cette expertise étrangère. Il faut partir de Bangangté pour Bafoussam, pour Douala, pour Yaoundé, où encore à Mbalmayo pour se faire traiter par la médecine chinoise. Pendant deux jours, la dynamique équipe médicale chinoise n’a pas ménagé ses efforts pour satisfaire tous ceux qui sont allés vers eux.

Ce dernier jour de la campagne a connu plus d’affluence que la première. Le tout ne s’est pas limité uniquement à la consultation et à la prescription des médicaments, les médecins ont aussi conseillé. La santé communautaire appelle à l’émergence d’une politique locale de santé dans les territoires ruraux. Au regard des nombreuses pathologies diagnostiquées et traitées, d’autres ont été recommandées dans les hôpitaux pour des cas jugés très avancés. C’est ici le lieu d’expliquer que la santé des populations en zone rurale est un défi majeur pour les autorités municipales. La présence des médecins spécialistes et perçue comme une bouffée d’oxygène tout simplement parce que, l’on ne les retrouve pas facilement dans les hôpitaux de district et des Centres Santé mais beaucoup plus dans les zones urbaines.

Le Maire de la Commune de Bangangté, en organisant cette campagne sait bien que les populations en avaient besoin. L’enjeu n’étant pas seulement la satisfaction des populations sur le plan sanitaire, mais aussi et surtout, le Maire a compris que la santé est un enjeu et en même temps un indice de développement local. C’est important de miser sur la santé, puisqu’il s’agit de comprendre « que la santé n’est pas seulement un coût pour la collectivité mais qu’elle est aussi un investissement ». Une population en bonne santé est un signe, mais aussi un facteur, de dynamisme économique et social.

En termes de perspectives d’avenir, Eric Niat sait où il va et ce qu’il veut obtenir. Certes le chemin est long, son engagement, sa volonté et sa détermination seront ses atouts maîtres. Il va s’appuyer sur la coopération sino camerounaise pour apporter des changements notables dans sa ville, dans sa Commune. Si la coopération Franco-camerounaise a porté des fruits à Bangangté à travers la Fondation Veolia Environnement, l’AIMF, l’AESN, le SIAAP, dans les domaines de l’eau, l’assainissement, l’environnement et l’énergie solaire, il pourrait en être de même avec la Chine dans d’autres domaines qui restent à déterminer. D’autres initiatives en perspectives comme cette campagne sont inscrites dans l’agenda personnel du Maire. Le temps nous dira.

D’ores et déjà, le Maire se met en ordre de bataille, de marche et travaille à mobiliser toutes les énergies, tous les moyens matériels et humains nécessaires pour servir la population locale. Eric Aimé Niat sait surtout que la santé des collectivités est un préalable au développement local. C’est pourquoi il s’est mis dans une démarche de réflexion menant à établir un plan d’action clair avec des stratégies et objectifs précis.

A propos Commune de Bangangté 416 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*