Assainissement : La fédération camerounaise des assainisseurs découvre la station de boue de vidange de Noumgha

une vue de la décharge

La Station de Traitement de Boue de Vidange de Noumgha (STBV) attire les professionnels de l’assainissement dans la ville de Bangangté. Quelques membres de la Fédération Camerounaise des Assainisseurs (FAC) ont été reçus par Monsieur Honoré Tchaewo, Chef Service Hygiène pour une visite de découverte, d’apprentissage et de partage d’expérience à Noumgha.

C’est sur le sentier de l’Hygiène et l’Assainissement que la Commune de Bangangté a bâti sa réputation à l’échelle nationale et internationale. Reconnue comme tel en matière d’hygiène et salubrité, et des bonnes pratiques communales de développement local depuis plusieurs années, la Commune de Bangangté avec sa station de boue de vidange construite depuis bientôt deux ans est un cas d’école en matière de gestion des déchets liquides et de protection de l’environnement dans la sous-région d’Afrique Centrale. Construite sous fonds de la coopération internationale décentralisée, avec le SIAPP comme partenaire officiel, la station de Noumgha fait office de station pilote au Cameroun au regard du dispositif, sa gestion et son extension. Elle est jusqu’à présent une référence, un exemple pour d’autres collectivités territoriales décentralisées dont la gestion des déchets liquides pose problème.

Arrivés à Bangangté dans la matinée du 30 juin 2020, les visiteurs en provenance de Yaoundé, tous membres de la FAC ont été directement conduits sur les installations de la station de boue de vidange par le chef service hygiène et assainissement pour une visite guidée des installations. Sur le lieu, ils ont eu droit à toutes les explications, à toutes les informations en ce qui concerne le plan de la station, son fonctionnement, sa création, sa gestion, bref tout ce qui touche ou est en relation avec la station. Toutes leurs préoccupations, toutes leurs questions posées ont eu des réponses appropriées de la part de leur guide. Honoré Tchaewo a profité de ce moment pour partager avec ses hôtes les bonnes pratiques dans le domaine qu’il maîtrise parfaitement. Pas seulement les bonnes pratiques, mais aussi et surtout les conseils car ses visiteurs travaillent en collaboration avec la Communauté Urbaine de Yaoundé qui sont associés dans la construction prochaine d’une station de traitement des boues dans la capitale camerounaise. Pour les hôtes de la Mairie de Bangangté, c’est une très grande innovation que la ville de Bangangté a apporté au Cameroun, vu ce que cette station peut procurer en termes de rentabilité. D’un point de vue écologique et même environnemental, c’est une réussite parce que sur le lieu des installations, il ne se dégage aucune odeur nauséabonde. L’on a réussi à préserver l’essentiel, notamment la nature en construisant cette station qui ne présente aucun impact sur l’environnement. Madame Talla Christine Flore, Chef de délégation, ingénieure en génie civil spécialisé dans les ouvrages d’assainissement conclut que ce projet est une véritable réussite. C’est une fierté pour le Cameroun de voir que des personnes de valeur se sont assises autour du projet pour penser et produire ce qu’on voit à Noumgha. Le résultat est au delà des attentes.

Monsieur Fotso Martin, opérateur de boue de vidange et par ailleurs Président du réseau des collecteurs de boue de vidange dans la ville de Yaoundé révèle que l’objet de leur visite, c’est la découverte et le partage d’expérience puisque Douala et Yaoundé n’ont pas de station. Pour lui c’était vraiment une surprise d’apprendre que la Commune de Bangangté a une station de boue de vidange qui est opérationnelle et dispose d’un camion hydrocureur. Ils sont venus pour voir, pour entendre, pour apprécier et être témoins de ce qu’ils ont vus. La surprise est immense après la visite guidée et expliquée. Il pense que les assainisseurs de Yaoundé et Douala doivent venir apprendre à Bangangté qu’il qualifie de « l’école de l’assainissement au Cameroun ». Pour Honoré Tchaewo qui est visiblement satisfait de cette marque de considération à l’endroit de l’institution, il annonce que la Commune de Bangangté amorce la seconde phase de ce projet à savoir le traitement et la valorisation des déchets qui ne seront plus jetés comme jadis à une époque. Cette transformation des déchets, il faut le rappeler, la Commune l’a expérimentée avec des urines recueillies à partir des latrines écologiques construites dans les écoles et qui ont servi à la production des composts utilisés dans le domaine l’agriculture.

En effet, cette curieuse visite a toute son importance dans la mesure où les visiteurs sont impliqués dans des projets similaires dans certaines villes du pays. Dans leur agenda qu’ils ont bien voulu partager, en relation avec SIAPP, le partenaire de la Commune de Bangangté, ils ont en projet de mettre en place des unités comme celle visitée et pour cela, ils ont besoin de l’expérience de la Commune de Bangangté pour dupliquer ailleurs. Raison pour laquelle, il fallait absolument voir cette station. Comme projet, ils se sont lancés dans la construction d’une station qui gère les déchets liquides. Ils sont également en partenariat avec les vidangeurs de Bafoussam et de Douala. Un réseau africain des assainisseurs avec pour slogan « une ville une station » est en gestation et le Cameroun compte jouer les premiers rôles. Revenus à la Mairie où ils ont visité le camion hydrocureur, avant d’être reçu en entretien par le Maire Dr Jonas Kouamouo à qui ils ont présenté les raisons de leur visite, ils se sont entretenus avec le chauffeur du camion qui leur a expliqué comment il travaille avec cet incontournable et important outil. Il leur a fait part de la capacité du camion, ses exigences.

Les hôtes de la Commune de Bangangté sont repartis visiblement satisfaits de leur voyage, émerveillés, mais aussi très surpris de la découverte. Une station, une réalisation qui permet aux populations de vidanger leur fosse septique à un coût socialement réduit à la portée de tous. Un projet de cette envergure dans une localité de Bangangté qui s’inscrit dans le long terme, inodore, sans impact environnemental, c’est une grande première. Comme ils ont promis lors de leur passage à la Radio Communale NGANGTE FM, ils se considèrent désormais comme des témoins de cette gigantesque réalisation. Tout compte fait, il leur reste donc à mettre en pratique les recommandations de Honoré Tchaewo et surtout d’en faire bon usage de ses nombreux conseils.

QUELQUES IMAGES DE LA VISITE

Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
A propos Commune de Bangangté 383 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*