Développement Urbain : La Commune de Bangangté et le MINHDU évaluent leur contrat de ville

Ce 16 Juillet 2020, dans un environnement très collaboratif, les deux parties concernées se sont retrouvées dans la salle des actes de la nouvelle mairie pour faire un point sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du contrat de ville de la ville éponyme signé le 16 Août 2019.

Le document paraphé il y a plusieurs mois vise à développer la Commune de Bangangté dans plusieurs secteurs de la vie municipale. Il booste le développement harmonieux et intégré de la Commune par un investissement des programmes à hauteur de 14.265.000.000 Fcfa qui stimulera la croissance. C’est un document qui met en partenariat l’Etat et la Commune dans lequel le premier définit la politique d’urbanisation des villes en injectant des moyens tant financiers que matériels pour sa réalisation. La Commune de Bangangté, au même titre que d’autres communes, bénéficie de ce contrat, véritable instrument gouvernemental d’accompagnement des Collectivités locales vers le développement local durable. Le Gouvernement du Cameroun est résolument engagé pour agir et transformer l’habitat, améliorer davantage le cadre de vie, Promouvoir le développement équilibré des territoires, la ville durable, le droit à un environnement sain et de qualité.

Cette mission conduite par le Chef de la Cellule de Coopération et des Contrats de ville du MINHDU, par ailleurs Chef de mission Monsieur Noukoua Jean Calvin, a parcouru sur le terrain les projets réalisés et ceux en cours afin de mieux évaluer ce qui est fait sur le terrain pour la mise en œuvre des clauses de ce contrat. Pendant trois jours, durée de leur séjour à Bangangté, la mission est repartie satisfaite de ce qu’elle a vu sur le terrain. C’est autour du Préfet du Ndé, du Sous-préfet de l’arrondissement de Bangangté que les responsables des services administratifs se sont retrouvés pour procéder au suivi-évaluation de ce contrat donc la durée fixée est de six ans (2019-2025).

Lire le titre https://www.communedebangangte.net/vie-de-la-mairie/developpement-urbain-avec-une-belle-cagnotte-de-pres-de-quinze-milliards-la-commune-de-bangangte-passe-son-premier-contrat-de-ville/

Dans son allocution d’ouverture, Dr Jonas Kouamouo d’abord a souhaité la chaleureuse bienvenue à tous. Le douzième maire de la Commune de Bangangté a magnifié les bienfaits de ce contrat de ville à travers lequel son équipe et lui ont compris l’importance et la nécessité de cet instrument qui en plus d’impulser un mode d’administration par projet avec un accent sur la collaboration, leur donne de mesurer au fil des avancées l’impact et le niveau de développement infrastructurel dans leur Commune. Pour le pharmacien, devenu architecte de la cité, « le contrat de ville met la planification au cœur de l’action municipale avec pour finalité, l’intégration de la politique de développement local dans la stratégie de développement intégré conformément aux documents de planifications. » Il est par la suite heureux de constater que ce contrat de ville va heureusement renforcer la position de Bangangté comme chef-lieu du département du Nde et ville carrefour. En termes de confiance et d’assurance, l’État du Cameroun par ce canal prouve qu’il tient toujours à ses engagements, sentiment largement partagé avec les populations locales qui sentent déjà cette première année le parfum des grands chantiers d’infrastructures routières qui sont en cours dans la cité. Sur le terrain, les chantiers de l’avenue Chantal Biya, la route Bangang-fokam et bientôt la rue poissonnerie populaire-mosquée ; dans le secteur de l’eau, il y a le château d’eau de Maham et bientôt à Bangoulap sont là quelques prémices visibles de ce contrat de ville. Avant de clore son propos, le Maire n’a pas quitté ses auditeurs sans transmettre le témoignage de gratitude des populations de la Commune de Bangangté au Président de la République S.E.M Paul BIYA dont l’oreille attentive en faveur du Nde a toujours mobilisé son énergie pour le bien-être des camerounais. Et à S.E Madame Célestine KETCHA COURTES, l’artisan de cette réalité, celle que l’histoire retiendra qu’elle fit la demande du Contrat de ville comme Maire de Bangangté et qui par providence en a signé pour l’Etat comme Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, il a adressé mille merci pour ce qu’elle fait pour le Cameroun et surtout pour Bangangté.

Le Chef de mission, Monsieur NOUKOUA Jean Calvin, prenant la parole au nom de l’État qu’il représente à travers le Ministère a précisé dans son allocution que le contrat de ville, c’est aussi un document d’une importance capitale qui permet de lever les fonds auprès de tous les bailleurs de fonds. Plus loin, après avoir placé chaque intervenant face à ses responsabilités, il a annoncé que : « Cette initiative constitue une manifestation de plus de la concrétisation des promesses du Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, à savoir : améliorer le cadre et les conditions de vie des populations dans toutes les zones urbaines. Madame le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain pour sa part, réaffirme sa disponibilité à apporter tout son concours et tout son appui à la réalisation de cet ambitieux Programme. De la même manière, elle invite la Commune de Bangangté et d’autres partenaires nationaux et internationaux sans oublier le secteur privé, à contribuer au financement et à la réalisation des programmes et projets retenus dans ce contrat de ville d’une part, et à un encadrement de proximité de différents acteurs urbains afin de contribuer à l’entretien et la préservation de tous les investissements consentis par l’État. Cet engagement tous azimuts de Son Excellence Madame Célestine KETCHA Courtès traduit sa ferme volonté de voir la ville de Bangangté relever son niveau d’infrastructures pour toujours être la ville propre, la ville attrayante, la ville accueillante : Bangangté la belle pour être prosaïque. »

Par définition, le Contrat de ville est une plateforme de collaboration entre l’État et les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) qui met en présence de deux ou plusieurs parties qui s’accordent pour exécuter des programmes ou pour réaliser des projets pour lesquels elles prennent des engagements respectifs sur les plans institutionnels, matériels, et financiers. 167 projets prioritaires répartis dans plusieurs secteurs pourront à terme consommer le fonds mis à disposition qui est de 14.265.518.535 fcfa. A l’heure du bilan un an après, le taux de projets réalisés à ce jour est dans l’ordre de 43,42% pour un montant de 6.190.994.687 Fcfa. Ce bilan élogieux pour cette première année emmène à conclure que la Commune de Bangangté s’est engagée sur la voie de sa transformation pour devenir référence, un modèle en matière d’urbanisme et de l’habitat.

Au terme de la visite de terrain, l’ancien Conseiller municipal, ci-devant Chef de mission a conclu que le contrat de ville de la Commune de Bangangté a effectivement décollé. Pour les cinq prochaines années il sera question de maintenir la cadence afin de réaliser un taux de 100%. Ce qui aura un incident positif sur le développement de la ville et son rayonnement..

A propos Commune de Bangangté 384 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*