La Commune de Bangangté et L’AFD organisent une visite technique en faveur des cadres locaux des collectivités africaines

Samedi 23 Janvier 2021, Madame Nana, quatrième adjointe au Maire, Honoré Tchaewo, et Georges Dongmo ont reçu une vingtaine de participants, issus des collectivités locales africaines, venus à l’école de la décentralisation et du management des projets dans la Commune de Bangangté considérée comme un modèle de réussite par son rayonnement à l’échelle internationale.

Il est 13h sous les cieux de la ville de Bangangté au moment où arrivent les participants partis de Yaoundé sous la conduite de Madame Olli Moumie, Directrice du Développement, de l’Administration et des Finances au Cabinet partenaire AGORA Consulting qui travaille en étroite collaboration avec l’Agence Française de Développement (AFD). Ils seront accueillis à leur descente du véhicule par le Chef Service Hygiène et Salubrité, Honoré Tchaewo et Madame la quatrième adjointe au Maire Antoinette Nana, représentante personnelle du Maire Dr Kouamouo empêché pour la circonstance.

La nouvelle Mairie dont la construction est en cours de finition a servi de cadre d’échanges entre les participants et les représentants de la Mairie de Bangangté. Après avoir souhaité la bienvenue à Bangangté à ses hôtes, Madame le Maire a passé la parole à Honoré Tchaewo qui a directement ouvert la séance en présentant les grandes lignes de ce qui constitueraient la feuille de route de cette mission, ou alors de cette visite technique dans la Commune qui les accueille. Alors que le Chef Service Hygiène a entretenu les participants en partageant l’expérience du projet MODEAB et ses activités secondaires, Georges Dongmo, Ingénieur des Énergies renouvelables a promené ses auditeurs sur le sentier du projet « Femmes et Énergies Renouvelables dans la Commune De Bangangté » et son extension dans les autres communes dirigées par les femmes Maires. Ces deux projets qui rencontrent les objectifs visés par l’AFD pour le bonheur de ses apprenants placent Bangangté dans le réseau des villes durables. Ces deux projets partagés en échange d’expérience ont pour principaux bénéficiaires cibles : les populations locales et même environnantes.

Le plan de présentation du Projet MODEAB par l’ingénieur du Génie Sanitaire a tourné autour de la présentation de la Commune de Bangangté, le contexte et justification, la collecte, le traitement et valorisation des déchets ménagers dans la municipalité. Valorisation des latrines écologiques, gestion durable des boues de vidange, Maîtrise de l’assainissement comme clé de développement durable pour les collectivités Territoriales Décentralisées. Les différents partenaires financiers et techniques à l’instar de l’AIMF, la Fondation Veolia, le SIAAP et l’Eau Seine-Normandie, L’Association Les Enfants du Nde, Honoré Tchaewo a présenté avec des données chiffrées, ensuite leur implication à tous les niveaux qui a permis de réaliser ces projets sociaux dans la Commune. Les nombreuses questions posées par les participants pour mieux cerner cet exemple témoignent de l’intérêt que ceux-ci accordent à ce volet, et au module de leur formation qui est la planification stratégique d’un projet. Georges Dongmo a pour sa part planifié sa présentation autour de sept points. De la genèse du programme Femmes et Energies Renouvelables, les différentes étapes et budgets jusqu’à son extension dans une vingtaine de communes pilotées par les femmes maires sous fond de la coopération internationale décentralisée avec pour chef de fil l’AIMF.

Après ces échanges et discussions, les participants ont partagé ensemble un repas avec les responsables afin de leur donner encore un peu plus d’énergie après ce long trajet parcouru, étant donné la visite des réalisations sur le terrain était inscrit à l’ordre du jour. La première visite de terrain s’effectue à la centrale thermique de l’hôpital de District de Bangangté où le fonctionnement et l’alimentation de l’hôpital en énergie renouvelable leur seront expliqués par Georges Dongmo. La suite se déroule à la station de traitement de boue de vidange de Noumgha où ils ont eu l’occasion d’apprécier la qualité du projet, son impact et sa portée à l’échelle nationale.

En effet, selon les explications de Olli Moumie, Chef de délégation, le Parcours de formation Pilotage des Collectivités Locales est organisé et mis en œuvre par l’AFD depuis 2009 à travers son département Valorisation des Savoirs. C’est un programme de formation destiné aux acteurs et élus des collectivités, c’est-à-dire les acteurs du terrain. Dans ce parcours, il y a quatre modules : les fondamentaux du management de projet dans les collectivités territoriales pour le premier module, le second c’est le diagnostique stratégique du développement territorial, le troisième c’est le plan stratégique de développement à moyen terme et le plan d’investissement prioritaire (PIP) et enfin la planification stratégique d’un projet et c’est ce dernier module qui est la raison de leur présence à Bangangté. Dans les différentes activités proposées qui constituent l’approche pédagogique globale, ils ont une visite sur le terrain d’un vrai projet dans le but d’illustrer ce qui est vu en atelier. Et pourquoi avoir choisi la ville de Bangangté quand on sait que l’année dernière, les participants étaient à Douala à la communauté urbaine, celle d’avant ils étaient à Kribi ? sa réponse est sans équivoque, l’AFD a souhaité que Bangangté soit une étape de la formation grâce à son rayonnement international et à la qualité de ses projets qui impactent directement sur le quotidien des populations. Il est donc question pour l’AFD et le Cabinet Agora Consulting de montrer aux participants originaires de plusieurs pays d’Afrique que l’on peut monter des projets locaux qui peuvent attirer des investisseurs étrangers comme c’est le cas à Bangangté. Les participants qui sont des étudiants de l’AFD ne sont en réalité pas des apprenants au sens propre du terme. Ce sont des professionnels, élus locaux et cadres des collectivités exerçant et ayant des responsabilités dans de nombreux domaines, dont celui du management et la conduite des projets.

Pour les participants, ayant remarqué que les deux projets proposés ont été initiés par l’ancienne Maire et actuelle Ministre camerounaise du Développement Urbain et de l’Habitat, Célestine Ketcha Courtès, certains ont souhaité une rencontre avec elle pour apprendre davantage dans le ciblage des projets à impacts positifs vis à vis des bénéficiaires et le marketing territorial. Des préoccupations soulevées par eux, l’on ressent l’envie de dupliquer, de transposer ces projets dans leurs communes respectives. S’agissant du rayonnement international de la commune de Bangangté, le marketing territorial est une thématique majeure de plus nécessaire pour eux.

A propos Commune de Bangangté 396 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*