Coopération/Lutte contre la Covid-19 : L’AIMF et la Fondation Véolia se jettent dans l’arène.

Ces deux partenaires de la Commune de Bangangté ont signé une convention de mesures d’accompagnement humanitaires, sanitaires et économiques des populations dans la ville de Bangangté dans le cadre de la lutte contre la propagation et de la promotion des mesures de prévention contre la Covid-19.

Pour certains, l’Aimf et la Fondation Veolia sont de retour. Mais cette fois, sur un autre terrain de bataille. Habitués à intervenir dans les domaines de l’hygiène et l’assainissement, de la promotion des bonnes pratiques, ces deux partenaires, qu’on ne présente plus, ont répondu favorablement à la demande de la mairie dans le domaine de la santé pour apporter leur contribution afin de préserver les vies à Bangangté. Parlant des vies, la ville de Bangangté compte aussi ses décès dû au Covid-19, malgré toutes les mesures prises, tous les moyens d’accompagnement, de sensibilisation et de communication par les autorités administratives, municipales et les forces de maintien de l’ordre qui veillent au grain.

En complément aux mesures fortes mises en place par le Gouvernement du Cameroun pour faire face à la diffusion de la pandémie, et consciente de la nécessité de travailler avec toutes les forces vives du territoire, les membres de la diaspora, le secteur public et privé, pour protéger notamment les plus fragiles, la ville de Bagangté s’est associée à l’initiative prise par le Réseau des Princesses et Reines Maires du Ndé et porte avec lui le projet « Covid19 : Mesures d’Accompagnement humanitaires, sanitaires et économiques des populations dans les villes du Ndé ». L’AIMF dont la ville de Bangangté est membre, et la Fondation Veolia, partenaire de la Commune depuis 2006 avec l’appui de l’Association des Enfants du Ndé, ont été saisies conjointement pour participer au financement de ce programme d’activités. L’AIMF et la Fondation Véolia sont déjà intervenues conjointement sur ce territoire, dans le cadre du projet MODEAB et du projet FEDA-Cam, avec des résultats probants. Cet autre programme vise à endiguer la diffusion du virus, protéger les populations les plus vulnérables et mobiliser les forces vives du territoire pour agir efficacement.

Ce programme d’appui et d’accompagnement cofinancé par l’AIMF et la Fondation Véolia est construit pour répondre à cinq objectifs spécifiques qui constituent autant de volets d’intervention à savoir renforcer les mesures de prévention, d’hygiène et d’accès l’eau potable, soutenir les capacités humaines et matérielles des structures sanitaires, assister les populations vulnérables identifiées, soutien de l’économie locale par la promotion de l’entreprenariat des populations, gestion et coordination des activités. Dans ce programme qui va durer six mois, les rôles et les responsabilités sont partagés suivant la convention signée entre les parties. L’AIMF assure la gestion financière et comptable du projet, la gestion administrative aussi. La Fondation Véolia assure un rôle d’appui technique.
La salle des actes de la Mairie a servi de cadre pour la cérémonie de distribution des dons aux principaux bénéficiaires qui sont les écoles primaires et secondaires de la Commune, l’hôpital central, les agences de voyage et marchés, la préfecture, la sous-préfecture, le centre multimédia, les associations féminines, la croix rouge de la ville et la Mairie de Bangangté. Grâce à ces deux partenaires, les structures concernées ayant reçu les dons pourront lutter efficacement contre la Covid 19 à Bangangté. Des caches nez, des gels hydroalcooliques, des bouteilles d’eau de javel, des pulvérisateurs, des seaux pour lavage des mains, des cartons de savon, des ballons d’oxygène, des lits d’hospitalisation, des matelas pour lit d’hospitalisation, des paquets de masques chirurgicaux, des visières de protection, des bouteilles d’oxygène médical, des kit oxygénothérapie, des test du covid, des thermoflash, des combinaisons pour personnel de la santé, des cubitenaires, un appui financier de 5.190.000 Fcfa en faveur de la croix rouge sont entre autres des équipements remis aux différents bénéficiaires.

Cérémonie présidée par le Préfet du Ndé entouré pour la circonstance du Sous-préfet de Bangangté et les responsables des services déconcentrés de l’Etat, Dr Jonas Kouamouo, Maire de la Commune de Bangangté a déroulé une allocution dans la quelle il a exalté sous fond de reconnaissanced les actions de l’AIMF et de la Fondation Véolia qui ne se comptent plus simplement au bout des doigts. Aujourd’hui Maire et chef de l’exécutif, il a en mémoire les nombreuses réalisations signées par la Commune de Bangangté grâce à l’appui de ces deux partenaires indispensables pour la Mairie de Bangangté. C’est sans surprise et à juste titre qu’il s’interroge « Ainsi, comment ne pas témoigner notre gratitude à l’AIMF qui, n’a jamais cessé de nous tendre une oreille attentive et une main secourant dans notre marche vers le Développement Durable ». Dans la suite de son discours, il dira que c’est par l’entregent de Son Excellence Mme Célestine KETCHA Epse COURTES, que la Commune de Bangangté a obtenu un appui substantiel de l’AIMF et la Fondation Véolia qui, face à cette menace sanitaire de l’heure qu’est la COVID-19, ont pris la pleine mesure des difficultés qui sont celles de notre Commune à apporter une réponse optimale et efficace aux défis de la prévention, en mobilisant un financement orienté de près de 60.000 Euro à cet effet. Le préfet du Ndé, François Etapa pour sa part, a remercié solennellement l’AIMF et la Fondation Veolia pour cet appui qui va certainement freiner la propagation du virus sur son territoire de commandement où à Bangangté seulement, on dénombre déjà environ une cinquantaine de personnes testées positives au Covid-19. Le Préfet a invité les populations à travers leurs représentants de prendre conscience de la gravité de la situation qui demande plus de responsabilité, de vigilance et de précautions. Il a rappelé que lors des premières actions du RIPREM contre le virus, certains se sont moqués, affirmant que la maladie n’existe même pas. Et aujourd’hui, les chiffres donnent raison aux dynamiques dames du RIPREM d’où ses félicitations à leur endroit et aux responsables des structures sanitaires qui veillent et travaillent dans le respect des mesures en vigueur. Sa fidélité c’est la lutte contre la Covid-19, dit-il en rappelant que tout le département doit se mettre rang serré contre ce virus mortel.

Dr Kouamouo a dans l’urgence organisé l’utilisation des dons de la Commune. Reconnaissant que tout ce qui a été fait jusqu’ici a consisté à prévenir la maladie et cette phase a été très importante puisque le premier cas est survenu dans la ville trois mois après. Pour le magistrat municipal, il était question de compléter le travail qui avait déjà été fait en apportant des dons aux établissements scolaires qui ont repris le chemin de l’école et les élèves qui se préparent à aborder les examens scolaires. La nouvelle stratégie mise sur pied selon le Maire consiste, en présence de la maladie à diagnostiquer et il fallait pour cela renforcer les capacités, les potentialités de l’hôpital pour prendre en charge les malades. C’est ce qui fait l’originalité de ces dons reçus gracieusement. Toutefois, il n’exclut pas de continuer à sensibiliser pour les mesures préventives. Pour cela, la désinfection des écoles et marchés de la Commune va se poursuivre. Les cinq cubitenaires reçus pour le lavage des mains seront repartis dans les grands carrefours et marchés. Bien que déjà présente dans la cité des nobles, il vaut mieux prévenir la maladie que de la guérir.

A propos Commune de Bangangté 385 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*