Une mission canadienne reçue à Bangangté par Mme le maire

Le 02 Juin dernier, des experts canadiens ont foulé le sol de la ville de Bangangté avec dans leur valise le Projet pilote de conversion des résidus de biomasse forestière à des fins énergétiques dans le cadre du Partenariat Public Privé (PPP).

Cette délégation canadienne conduite par Dr PASCAL BAYL BALATA, gestionnaire du projet de biomasse au Canada a déjà séjourné plusieurs fois au Cameroun dans le cadre de la présentation de ce projet énergétique aux autorités camerounaises. Leur présence à Bangangté avait donc pour but d’expliquer et de présenter ce projet à l’exécutif communal de Bangangté conduite par l’inamovible Célestine KETCHA COURTES, Maire de la commune de Bangangté.
Selon Dr Pascal Balata, Le projet pilote vise à valider la faisabilité économique de la conversion énergétique, du recyclage et l’utilisation des résidus forestiers (biomasse forestière) toute catégorie, issues de l’abattage des arbres sur les divers sites d’exploitation forestiers du Cameroun. Les objectifs du projet se résument essentiellement à ce qui suit :
– Capitaliser toutes les pertes de résidus de bois. Tout ce qui est abandonné, est exploité et transformé en charbon insalubre, en énergie exploitable.
– L’utilisation comme source d’énergie alternative au pétrole fossile utilisé actuellement (tel que chauffage à des fins industrielle ou autres).

Les effets structurants du projet se situent à plusieurs niveaux, qu’ils soient environnementale, socio-économique ou autre. Les effets structurants suivants ont été identifiés dans le projet :
Le développement de nouveaux créneaux énergétiques : les secteurs énergétiques qui bénéficieraient des retombés du projet sont la production d’électricité, la transformation en bio char de la biomasse utilisée, a fourniture d’énergie thermale pour diverses utilisations (industrielle, domestique ou autre) ; la création des centres de formation et la formation de la main d’œuvre spécialisée, l’apport énergétique en milieu rural ou isolé, Le potentiel à la fabrication de briquette de charbon de bois ;le potentiel à la fabrication de briquette de charbon de bois ;
D’après l’orateur, la mairie doit intervenir au sens institutionnel du terme par une lettre d’appui signée de la main de la mairesse. La mairie devra s’approprier le projet quand les experts viendront et faire valoir ses attentes. La mairie devra également participer à la formation.

En termes d’étude finale, trois sites pilotes sont déjà choisis pour le démarrage du projet prévu en Janvier 2015. Il s’agit d’Edéa, Ndikinemeki et Bangangté. Au vu de son potentiel et du succès qu’elle connaît dans la réalisation des projets, la ville de Bangangté sera le centre de distribution dans toute la région de l’Ouest. Quelques échantillons de produits transformés ont été présentés au grand bonheur de tous.

A propos Commune de Bangangté 416 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*