Développement Local: Le COMES valide le plan communal de développement.

Le Conseil Municipal élargi aux sectoriels (COMES) pour l’examen et la validation du plan communal de développement a tenu ses travaux les 8 et 9 septembre 2015 dans la salle des actes de la Mairie de Bangangté.

Depuis plusieurs mois, le Plan Communal de Développement (PCD) de la Commune de Bangangté est en cours d’actualisation avec le concours du Programme National de Développement Participatif (PNDP). La dernière en vigueur a été élaboré en 2007, année de la première mandature de Célestine Ketcha Courtès, l’actuel Maire. Durant deux jours, les acteurs se sont réunis pour renforcer les capacités des membres du Conseil Municipal élargi aux Sectoriels pour l’examen et la validation du PCD de Bangangaté.

La journée du 08 Septembre 2015 avait comme activité majeure le renforcement des Capacités des Membres du COMES. Au programme de cette journée, Madame Nzunou Elisabeth, Responsable Régional du Renforcement des Capacités au PNDP-Ouest a brièvement présenté les objectifs, les missions de l’institution qu’elle représente, et, les rôles et missions du COMES, la place et le rôle du Conseiller Municipal au sein du COMES, de même pour les sectoriels. Le programme du 09 Septembre 2015 se déroulait ainsi : la présentation du PCD, synthèses, débats, et recommandations de l’OAl, la validation du PCD par le Préfet, la délibération portant approbation du PCD et celle autorisant le recrutement du Cadre Communal de Développement.
Placé sous le haut patronage de Monsieur le Préfet du Département du Ndé empêché, c’est le Premier Adjoint Monsieur Ayissi Mvogo Laurent qui a approuvé les travaux de l’atelier. En plus du Préfet, le Sous-préfet, Charles Gall, le Maire de Bangangté, Madame Célestine Ketcha Courtès, les représentants de la société civile, les conseillers municipaux, les chefs de Services déconcentrés de l’Etat, les experts des questions de développement, l’OAL (Organisme d’Appui Local), les chefs de quartier et de villages étaient présents.
Comme l’a souhaité le Maire de Bangangté dans son discours d’ouverture, c’est dans un climat studieux empreint de paix et de convivialité que les travaux de validation du PCD se sont déroulés à la grande satisfaction de tous. A cet effet, le PCD est le premier support d’action communale. C’est la boussole qui doit orienter les programmations d’actions annuel et triennal ; qu’il s’agisse du Plan d’Investissement Annuel (PIA) ou Plan de Campagne d’une part et du Cadre de Dépense à Moyen Terme (CDMT) d’autre part. Cette bible du développement  d’environ 345 pages structurée en 3 parties, 7 chapitres, est  passée au scanner. Pour une approche plus efficace et efficiente, la Commune a été divisée en 41 groupements  pour qu’aucun aspect des problèmes de la localité ne soit évincé. C‘est ainsi que sous l’œil critique des acteurs du développement  réunis à cet effet, aucun angle de ce chef d’œuvre n’a été négligé.

Ce manuel examine et évalue l’état des lieux de l’institution communale (Mairie), de l’espace urbain  et de l’espace rural communal en termes de problèmes, contraintes, d’atouts et potentiels de développement. cet ouvrage fruit de nombreuses recherches établit le Diagnostic de l’Institution Communale (DIC), le Diagnostic de l’Espace Urbain Communal (DEUC), le Diagnostic Participatif Niveau Village (DPNV).Ces différents diagnostics ressortent la présentation sommaire de la Commune, la présentation du milieu biophysique et humain, les principales activités économiques, les principales infrastructures socio-économiques ; la synthèse du diagnostic de l’institution communale (DIC) dont l’ analyse a permis de ressortir les forces et les faiblesses de chaque secteur d’activité a permis , d’identifier  les principaux problèmes et besoins et en ressortir les axes de renforcement de l’institution communale ; ont suivi la synthèse du diagnostic de l’espace urbain communal (DEUC) et celle du diagnostic participatif niveau village (DPNV). Il en est donc ressorti les résultats suivants : 336 projets prioritaires dont 328 projets prioritaires des villages planifiés ; 8 projets prioritaires de l’espace urbain et une planification stratégique du développement de la commune ressortant la vision et les objectifs du PCD ; 28 cadres logiques sectoriels ; 1 cadre logique de l’institution communale ; 1 cadre logique du changement climatique ; 1 cadre logique de la petite enfance d’un montant global PCD estimé à 72 041 750 000 francs cfa ; une programmation des investissements pour trois ans (CDMT) dont la réalisation nécessite une mobilisation de 5 328 339 034 francs cfa) ; 1 cadre sommaire de gestion sociale et environnementale du CDMT ; un plan d’investissement pour l’année 2015 dont le budget s’élève à 2 776 155 484 francs cfa ; une esquisse du plan d’utilisation et de gestion durable des terres (PUGDT) pour assurer aux populations un développement durable ; un comité de suivi de la mise en œuvre des actions et projets programmés et un mécanisme de communication en vue de rendre compte aux populations et au jour le jour du niveau de mise en œuvre de ce PCD très ambitieux.

C’est après moult échanges assez houleux et des recommandations adoptées que la Commission a délibéré à l’unisson pour la validation du PCD qui guidera désormais le développement de la commune de Bangangté.

Comme aime à dire Madame le Maire : «  le Maire est le Médecin de sa population » ; C’est à ce titre que les meilleurs spécialistes ont été choisi pour faire établir les diagnostics les plus fiables des maux qui minent les populations de l’Arrondissement de Bangangté, les analyses ont  été faites, et il en est ressorti des résultats fiables pour en arriver à la validation du PCD, panacée du développement de la Commune aux milles exploits qui compte toucher les faîtes du développement communal.

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*