36e Assemblée Générale de l’AIMF : Une importante délégation du Cameroun présente, Célestine Ketcha Epse Courtès réélue au Bureau

Du 27 au 30 Septembre 2016 à Beyrouth, l’Association Internationale des Maires Francophones a réuni plusieurs Maires de l’espace francophone au Liban, à Beyrouth. Placée sous le thème «  Construire la ville du vivre ensemble » la 36èmeAssemblée Générale, de l’AIMF a connu la participation  des Elus Locaux venus du Monde dont une importante délégation du Cameroun.

Toutes les thématiques abordées en ateliers, session et réunion des Groupes de Travail ont porté sur des  questions en corrélation avec les Objectifs  du Développement Durable (ODD). Aussi les questions de Développement urbain durable et Environnement, de Villes Innovantes -Économie Sociale et Solidaire, de Patrimoine Culturel dans les villes en conflit armé, de Communautés au service du Vivre ensemble, des financements participatifs dans la Construction des Villes et de l’innovation sociale comme accélérateur du Développement ont fait l’objet de débats, d’échanges et de recommandations pour bouster le développement Durable attendu des Territoires.

Cette Assemblée Générale a connu aussi la participation des Acteurs du Développement (Union Européenne, Fondation Bill et Melinda Gates, Chambre de Commerce de Paris, UNESCO, ADIE etc…). L’union Européenne a pu ainsi évaluer la mise en œuvre du Partenariat stratégique signé avec l’AIMF en 2015. Ce fut l’occasion pour Madame Célestine Ketcha Courtès Maire de Bangangté de présenter le rapport du Groupe de travail  » Services Essentiels  » dont elle est présidente pour 4 Pays (Côte-d’Ivoire, Sénégal, Burkina Faso et Cameroun), à la suite de la présentation du Délégué du Gouvernement de Douala, Dr Ntonè Ntoné par ailleurs Président du Groupe de Travail  » Finances Locales ».

Au cours de la session  » Évaluation et suivi du partenariat Stratégique UE/AIMF » modérée par le Pr Aliou Sow, ancien Maire, ancien Député et ancien Ministre de l’Administration Territoriale, le représentant de l’Union Européenne,  Michel Laloge a tenu en introduction de redéfinir le contexte de cet important financement des Réseaux des Élus Locaux ( AIMF, CGLU, CGLUA, CLGL et Plateforma) Pour cette institution, c’est une dimension Politique qui vise « l’auto promotion accompagnée  » des Maires reconnus comme incontournables dans la réussite des ODD. Car les 169 buts visés déclinés en 17 ODD comptent 21% d’actions directes des Maires et leur implication apparaît de manière transversale dans l’ensemble des buts visés pour le Développement attendu à l’horizon 2030. Les Présidents des deux autres Groupes de Travail objet du Partenariat Stratégique UE/AIMF (Statut de la Fonction Publique Locale et Changements Climatiques) ont restitué la quintessence de leurs travaux.

Madame le Maire de Bangangté dans sa présentation a dit l’importance d’adresser les questions d’Eau , Assainissement et traitement des déchets qui sont d’importance transversale a tous les autres buts à atteindre sans eau pas d’agriculture, pas de développement durable bref pas de vie ; sans bonne gestion des déchets pas de préservation de l’environnement. Le constat des 4 Pays porte sur  Les Faiblesses et menaces de la mise en œuvre de ces compétences transférées aux communes sans réelles ressources face aux investisseurs lourds requis, les coûts récurrents de gestion et de maintenance, le niveau de qualification des Services techniques requis etc…. . Les recommandations fortes portent sur les axes de plaidoyers à faire.

Le Maire Célestine KETCHA Epse COURTES, Présidente du Refela Afrique a présidé la session sur l’accord cadre ONU Femmes-AIMF  avec Mme  Hortense  GBAGUIDI, Coordinatrice  régionale  « Violences faites aux Femmes »,  ONU Femmes, Afrique de l’Ouest et Centrale.
Les retombées de la Présence de Bangangté au Liban sont nombreuses :
– Le Projet Energie durable dans les Communes gérées par les Femmes au Cameroun pour 1.700.000 Euros a été voté par le Bureau de l’AIMF et sera porté par Anne Hidalgo et le Maire de Bordeaux, Alain Juppé.    
– Le lancement et la libération de près de 500.000 euros (AIMF, ADEME et Fondation Veolia) sera fait lundi le 03 octobre à l’AIMF
– Le Maire a Signé avec une OSC en partenariat avec L’AIMF une convention sur l’accompagnement des Commune des Femmes en Gouvernance Locale avec l’installation de l’application Simba dans 8 Communes non encore équipées par cet important outil de Gestion.
– Madame le Maire a été réélue au Bureau de l’AIMF et à la Présidence des Aides Humanitaires et Gestion des risques pour deux ans.

L’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) est l’un des quatre opérateurs de la Francophonie. Créée en 1979, elle regroupe 272 membres dans 49 pays représentant plus de 130 millions d’habitants. C’est le réseau des élus locaux francophones qui est « l’expression de la solidarité qui les unit et promeut les valeurs qu’ils partagent : le renforcement de la démocratie locale, tant représentative que participative, la valorisation de la place des femmes dans les processus de décision, la gestion planifiée du développement local.

L’assemblée Générale a pris fin le 30 Septembre avec le Rendez-vous pris pour une réunion de bureau à Brazzaville en Avril 2017 et une Assemblée Générale en Juillet 2017 à Montréal.
Bangangté honore le Cameroun non seulement en jouant sans complexe dans la Cour des Grands, mais en levant d’importants financements pour les Villes Camerounaises.

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*