Allemagne – Camer Germany Awards 2016 : Célestine Ketcha reçoit le prix du dynamisme du Développement rural

A Berlin, du 02 au 06 Août 2016 la Camer Germany Awards fêtait sa deuxième édition. Au cours d’une cérémonie officielle, dont le jury était présidé par Jean Marc Behalal plusieurs récompenses ont été remises au Camerounais qui se sont distingués. Le Maire de la Commune de Bangangté, Célestine Ketcha Courtès faisait partie des récipiendaires en récompense de son engagement en faveur du développement rural et durable.

Pour sa deuxième édition, la Camer Germany Awards a porté son choix sur une élue locale, et non moins Maire de la Commune de Bangangté et Présidente du Réseau africain des Femmes Elues Locales, championne CGLU. Une grande première. Ce choix n’étant pas un fait anodin marque définitivement un tournant décisif dans la vie des municipalités camerounaises. Par ailleurs, il est la preuve par trois que la diaspora camerounaise, particulièrement celle d’Allemagne a un œil sur ceux qui font honneur au Cameroun, ceux qui défendent et représentent valablement le triangle national hors de nos frontières. Pour ses multiples actions et ses prises de position portant sur les questions de développement durable, de la décentralisation en cours, et du genre, Célestine Ketcha Courtès assure et rassure ses compatriotes d’Allemagne. Du coup, avec de nombreux prix glanés tant au Cameroun qu’à l’international, Célestine Ketcha montre la voie aux élus locaux, particulièrement les Maires du Cameroun.

De son combat sans cesse contre l’insalubrité, en passant par la lutte sans merci contre la rareté de l’eau potable, ajouté à cela son désir d’accompagner  les autres femmes maires vers l’excellence et la satisfaction des populations respectives, sans oublier son opposition à la vie chère, Célestine Ketcha a pris sur elle, surtout au cours de cette deuxième mandature, de faire de son possible pour épargner sa population du sous-développement ambiant, et de les mettre sur orbite vers l’émergence du Cameroun en 2035. Au moment où la décentralisation bat son plein et offre autant de pouvoirs et d’opportunités aux Maires, et leur exige plus d’actions et de réalisations, notamment dans l’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations, Madame le Maire a saisi cette opportunité pour ouvrir la Commune de Bangangté vers l’extérieur. Faisant ainsi du Cameroun un véritable leader en Afrique en matière de Coopération Internationale Décentralisée. Ces prix, ce sont les résultats d’un long travail doublé d’une bonne dose de confiance, d’espoir, de témérité, de courage, de persévérance et d’abnégation. Au regard des forces et des faiblesses en présence, le Maire a fait des relations extérieures, la base de ses exigences pour atteindre ses objectifs de développement. « Il n’y aura jamais une décentralisation réussie sans la coopération internationale décentralisée », clame-t-elle chaque fois lorsqu’elle est approchée pour livrer les secrets de sa réussite et de ce qui fait sa force. Plusieurs voyages effectués à travers le monde pour participer à des rencontres de hauts niveaux démontrent suffisamment que le Cameroun, par la voix de la Présidente du Refela occupe une place importante sur les questions liées au développement rural, le changement des villes, le changement climatique, l’expérimentation des nouvelles technologies. La lauréate du prix ONU pour le Service Public en 2014 est consciente des enjeux et des défis qui seront siennes d’ici 2018, année de fin de sa mandature. Pour elle rien n’est acquis. Autant la population augmente, de même les problèmes le sont à une vitesse exponentielle, d’où la nécessité pour le Maire de Bangangté d’actionner davantage son agenda vers la Coopération.

A côté du Maire de Bangangté, d’autres personnalités connues pour leurs actions en faveur du Cameroun, selon leur domaine d’activités ont été primées. Ngono Mani Madeleine Michelle (Attaquant des Lionnes Indomptables), Monsieur Mandengue (4ème adjoint au Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala) représentant le Délégué empêchée, Leonie Kayo (Kayo Events), Labelle Billé (Manager Groupe Hôtesse France), Jeanine Keumo (Présidente Association MarQ Cameroun Lille) sont tous passés sur le podium. Sans oublier le « Prix Spécial Diaspora » revenu à l’armée camerounaise en guerre contre les djihadistes de Boka Haram depuis plus deux ans. C’est à Madame Agnès Hélène Ntoupendi, premier secrétaire, chargée des affaires consulaires qu’est revenue l’honneur de recevoir ce prix et de le transmettre plus tard à qui de droit. La cérémonie y relative s’est tenue, en présence de Jean-Marc Mpay, Ambassadeur du Cameroun en Allemagne, parrain de l’événement culturel organisé par l´Association de promotion de la culture et des arts de l´Afrique (AfroKult), que préside Serge Ngomsi.

A travers ces Awards de grandeur nature, une initiative purement camerounaise à encourager, la diaspora camerounaise d’Allemagne prouve que le développement du Cameroun, et partant celui de sa population constitue un souci de premier plan pour elle. C’est encore cette diaspora qui s’est mise au service du pays en acceptant de retourner pour y travailler. La Commune de Bangangté l’expérimente en ce moment. Il est tout simplement facile de remarquer que, les camerounais d’Allemagne ont emboîté le pas à l’Association des Enfants du Ndé de France. Cette Association camerounaise de droit français dirigée par Richard Nana Dwanang a opéré un vaste changement dans l’esprit des camerounais résidant en étranger. Les enfants du Ndé ont toujours travaillé main dans la main avec le Maire de Bangangté. Plusieurs fois, ils ont posé des actions fortes en faveur du développement local donc les populations ont toujours été les premiers bénéficiaires de ces retombés.

Pour Madame le Maire, « il n’est nullement question de faire la chasse aux prix, ces actions primées sont juste une reconnaissance de la part de ceux qui nous observent ». Dira-t-elle. « La diaspora dans tous les cas doit jouer un rôle dans le processus de Décentralisation au Cameroun, leur implication n’est plus à démontrer », a-t-elle renchéri. Travaillant à l’ombre du Gouvernement, Célestine Ketcha Epse Courtès pense que c’est au Gouvernement de la République que ces honneurs reviennent, car c’est lui qui fixe et décide de la politique de gouvernance de la Nation. Elle ne sera comblée avec l’exécutif que lorsqu’elle saura sa population satisfaite, parce que ce sont eux les vraies juges.

A propos Commune de Bangangté 390 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*