Des perspectives d’avenir de Coopération Décentralisée pour les Communes Camerounaises.

A l’initiative de Mme Célestine Ketcha COURTES, Maire de la Commune de Bangangté, et les partenaires, l’atelier de restitution et d’échanges du projet MODEAB a permis aux participants de cerner les contours de la Coopération Internationale Décentralisée, et les enjeux de la  décentralisation.

Au départ de la décentralisation, ce qui était juste une découverte est devenue au fil du temps une réalité au pays du Président Paul Biya. Le prix onusien de Bangangté et le nombre de participants venus de toutes les Régions du Cameroun le témoignent très bien… L’atelier de restitution et d’échanges MODEAB s’est tenu les 17 et 18 Juillet 2014 à Bangangté dans la salle de conférence de l’hôtel Cristal Foua Ndigong avec un nombre impressionnant de participants et décideurs venus pour s’imprégner des méthodes de réussite de la meilleure Commune FEICOM du Cameroun. Cet atelier avait pour objectif de réunir les partenaires du projet Prix Feicom, Prix ONU 2014 du Service Public, pour faire un bilan, en tirer les leçons de même que partager ses bonnes pratiques avec les autres Maires du Cameroun.

A cet atelier, Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest représentait S.E Mr Réné Emmanuel Sadi Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. On notait également  la présence de Mr OWONO OWONO ETIENNE, Directeur des Collectivités Territoriales Décentralisées au MINATD, de Fabrice MENYE ME NOAH chargé d’études assistant N°2 et représentant personnel de Philippe Akoa, Directeur Général du FEICOM, de Mr Pierre Baillet Secrétaire Permanent de l’AIMF, de Thierry VANDEVELDE Fondation VEOLIA Environnement, de Mr DOMINIQUE ROBLIN administrateur du SIAAP France, de Mme ANNE BALBOACH représentant de l’AESN de Mr ANDZE ANDZE Président des CVUC et une forte délégation de la Fondation Véolia.

Dès le 16 juillet au soir les 95% des participants, Maires, responsables des Services Techniques et de nombreux partenaires au Développement étaient présents dans la ville et installés dans les 4 hôtels de la ville retenus. Une soirée d’accueil sera donnée en plein village du Festival Medumba permettant aux nombreux invités de joindre l’utile à l’agréable et découvrir les merveilles de la culture Medumba.
Le 17 Juillet, dès 8h l’hôtel Cristal servant de cadre à l’atelier est envahi par une marée humaine composée de journalistes, des chefs d’entreprise, des hommes politiques et autres invités venu à la source pour recueillir la « bonne eau ». Au niveau du comité d’organisation, aucun détail n’a été négligé. Les réglages ont été faits dès la journée du 16 avec les premières arrivées, les retardataires ayant opté de voyager dans la nuit arrivent au petit matin et se bousculent pour l’obtention du badge suivi de la prise en compte du lieu d’hébergement. Le secrétariat du comité d’organisation installé à proximité de la salle est pris d’assaut, les hôtesses font des va-et-vient, des retrouvailles, des accolades et des salutations rythment le début de cette journée, pendant que d’autres piqués d’un esprit de curiosité se donnent la peine d’aller voir de leurs yeux les bâtiments de la Commune qui a porté haut le nom du Cameroun à Séoul en Corée du Sud.

A 9h précise  la salle est à son comble, les participants ont pris place, le modérateur Emmanuel Ngnikam déroule le programme de la journée qui commence par l’exécution de l’Hymne National,  suivi du mot de bienvenue de Mme le Maire, et de la présentation du prix national FEICOM par Fabrice Menye représentant du Directeur Général de cette institution.
A 11h, Le programme est momentanément interrompu, le Préfet et le Gouverneur sont signalés. Mme le Maire va devoir sortir pour recevoir d’abord le Préfet du Département du Ndé, et enfin  le nouveau Gouverneur de la Région de l’Ouest venu depuis le village du Festival où il assistait depuis peu à l’ouverture et la fermeture officielle du FESTAC présidée par S.E Madame Ama Tutu Muna, Ministre des arts et de la culture. Le programme reprend son cours normal avec un discours d’accueil prononcé par Mme le Maire, le discours d’ouverture de Monsieur le Gouverneur et enfin le mot de Thierry Vandevelde de la Fondation Veolia. Plus loin dans le programme, pour le compte de la Commune de Bangangté, Pierre Marie Wanang et Honoré Tchaewo respectivement responsables du service public de l’eau et celui du service Hygiène et salubrité interviendront sur la présentation des services d’eau et d’assainissement mis en place avec MODEAB. De ces deux, on apprendra que si tous les chemins mènent à Rome, ce n’est forcément pas le cas pour la réussite d’un projet qui doit répondre aux besoins d’une population.
Après les discours officiels, la réaction des participants et celui des intervenants, il était temps d’aller toucher du doigt les réalités sur le terrain. Le projet MODEAB dans la Commune de Bangangté est un ouvrage impressionnant. L’eau coule parfaitement à Bahouoc, Bangoulap, Sanki,  Batchingou, Bamena, pour ne citer que ces groupements et est en cours à Badenkop, Bangoua et Badiangseu. Cette eau potable donnée à travers la réhabilitation des réseaux scandwater et la mise en œuvre de nouveaux forages et réseaux, répond aux qualités d’une eau potable. Le projet a doté la Commune d’impressionnant dispositif des latrines écologiques construites avec la récupération et le traitement des urines pour en faire de l’urée efficace pour notre agriculture. Cette visite sur le terrain a permis même aux plus sceptiques de reconnaître, d’admettre, d’accepter et de se plier aux verdicts qui confirment bien que la Commune de Bangangté dirigée par une dame dynamique depuis 2007 est la meilleure en la matière. Cette première journée riche en enseignement et en découverte sera clôturée par un dîner à la résidence de Mme le Maire.

Le 18 Juillet 2014
Les choses reprennent comme à la veille. Les mouvements observés au premier jour de l’atelier vont baisser d’intensité, mais seulement les participants expriment encore l’envie d’apprendre d’avantage. L’acte 2 de l’atelier de restitution et d’échanges du projet MODEAB sera marqué par la volonté des participants de prouver aux partenaires présents que le développement est au centre de leur préoccupation. En un seul mot, ils ont effectué un voyage d’études. Pour cette journée, ce sont les études de cas qui seront exposées en atelier. Barthelemy Ndongson va présenter le cas de l’Agence municipale de l’Eau et de l’Energie de la Commune de Dschang, Jacques Martel présentera celui de l’Agence de gestion de l’eau potable et de l’assainissement de Ngomedzap et enfin Francine Mbida impressionnera son auditoire avec le cas du syndicat des communes du Mbam et Inoubou.
Les ateliers sur les modalités de maîtrise d’ouvrages en matière d’eau potable et d’assainissement par les Communes et celui du mécanisme de financement du Service Public Municipal d’Eau potable et d’Assainissement (SPEA) vont précéder la cérémonie de clôture. Les participants seront scindés par groupes parallèles, chacun de ces groupes travaillera sur des points précis et une séance de restitution et de recommandations permettra à l’ensemble des acteurs présents de mettre la main à la pâte pour l’avancement de la Décentralisation dans notre Pays.

C’est à 20H que le Préfet du Ndé, EBELLE Christian Ernest présidera la clôture de l’atelier, dans son discours de clôture, il recommandera aux participants de se référer aux conclusions des travaux effectués pendant deux jours, il a également félicité le Maire de Bangangté et les partenaires présents pour cette bonne initiative espérant que cela servira de modèles aux autres Communes Camerounaises. C’est sur une pluie battante que les participants emprunteront les nombreux bus de la compagnie Noblesse Voyages immobilisés depuis deux jours pour eux, qu’ils prendront la direction de la résidence de Mme le Maire pour un diner de clôture.

A propos Commune de Bangangté 406 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*