Gouvernance: Le salaire des magistrats municipaux fixé

Le chef de l’Etat a également signé un décret fixant les indemnités et avantages à eux alloués.

Le salaire des magistraux municipaux camerounais est désormais connu. Un décret du chef de l’Etat fixant les modalités de rémunération des délégués du gouvernement, des maires et de leurs adjoints a été rendu public hier. L’article deux de ce texte dispose que « les délégués du gouvernement, les maires et leurs adjoints bénéficient d’une rémunération comprenant un traitement de base, une indemnité de fonction, une indemnité de représentation ». L’article trois précise que le traitement mensuel des délégués du gouvernement est de 400 000 Fcfa, alors que leurs adjoints percevront 200 000 Fcfa. Les maires et leurs adjoints reçoivent respectivement 250 000 et 150 000 Fcfa.

L’on apprend par ailleurs de l’article quatre du même texte que la rémunération de ces magistrats municipaux et de leurs adjoints «  ne peut être cumulée avec la solde du fonctionnaire ou de tout autre traitement salarial servi par un établissement public ou parapublic
». Autre indication du décret du président de la République, la rémunération des délégués du gouvernement et des maires, « n’est due qu’après service et sous réserve de la résidence effective du bénéficiaire dans la communauté urbaine ou la commune concernée ». Les salaires des maires, renseigne l’article cinq, sont supportés par la dotation générale de la décentralisation inscrite au budget de l’Etat.

Paul Biya a également pris hier un décret fixant les indemnités et autres avantages alloués aux délégués du gouvernement, aux maires, aux membres du conseil de la communauté et aux conseillers municipaux. Lesquels avantages et indemnités sont pris en charge par les budgets des municipalités et communautés urbaines. Selon l’article quatre de ce dernier texte, « le volume budgétaire servant d’assiette à la détermination de l’indemnité de fonction est la masse globale de recouvrements effectifs figurant au dernier compte administratif approuvé ». L’article cinq énonce que pour la détermination de l’indemnité de fonction, les communes sont classées.
Ainsi, celles dont le volume de recouvrement effectif des recettes est supérieur à cinq milliards sont du ressort de la première classe. Entre 1,1 et cinq milliards Fcfa de recettes recouvrées, c’est la deuxième catégorie. Tandis qu’entre 251 millions et un milliard Fcfa, la commune est logée à la troisième catégorie. Moins de 250 millions Fcfa, la municipalité est classée en catégorie quatre.

Ces classifications ne sont pas fortuites puisque d’elles dépendent le montant des indemnités de représentation et de fonction des délégués du gouvernement, des maires et de leurs adjoints. D’après l’article cinq, les patrons des municipalités de la première classe percevront 500 000 Fcfa plus 50 000 Fcfa par tranche  de cinq milliards. Ceux de la catégorie deux, gagneront 300 000 Fcfa tandis que leurs homologues de la classe trois auront 150 000 Fcfa plus 50 000 Fcfa par tranche de cinq milliards de Fcfa. Pour la catégorie quatre enfin, les indemnités sont de 100 000 Fcfa plus 50 000 Fcfa par tranche de cinq milliards Fcfa.

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*