JIF 2017: Les Femmes en fête autour de Madame le Maire, elles ont reçu de la Mairie des semences.

Malgré une célébration sous fond de camapagne improvisée par certains, la 32ème édition de la Journée Internationale de la Femme s’est célébrée à Bangangté avec faste et solennité, en présence d’une population nombreuse où jeunes et adultes se bouscoulaient sans distinction de sexe et de rang.

Les braves dames de la Commune de Bangangté se sont massivement mobilisées sous la conduite du premier magistrat de la ville onusienne, Mme Célestine Ketcha Courtes pour donner à cette édition un cachet particulier, tout comme son thème très évocateur. Tout commence la veille, le 7 mars par un déploiement tous azimuts des femmes dans plusieurs secteurs de leurs quotidiens : investissement humain, table ronde, exposition des produits de leurs activités etc. Madame le Maire pour joindre l’utile à l’agréable, a invité les gros calibres de la musique camerounaise, partyiculièrement ceux qui ont bercé les enfances musicales de la majorité présente : Misse NGOH François, Pierre DIDY TCHAKOUNTE, La Go Galaxie Coco Argenté et Jaky BIYO.

Le concert géant, mieux le méga concert organisé à la place des fêtes dans la soirée du 7 était déjà un signe avant coureur de ce que la journée du 8 mars sera. Les artistes suscités ont plongé les femmes j’allai dire les femmes dans une joie et une nostalgie indescriptibles malgré l’averse qui a arrosé la ville par intermittence et le froid caractéristique de la Région de l’Ouest, les femmes ont bravé (comme d’habitude) ces intempéries pour revivre des moments joyeux qui leurs rappellent leur jeunesse. Le concert s’est achévé à une heure avancée de la nuit, sous le regard attentif et passionné de Oumarou Haman Wabi, Préfet du Ndé, avec un sentiment de satisfaction générale partagée. Malgré son emploi de temps surchargé, Madame le Maire a tenu à soutenir et accompagner ses amazones du début jusqu’à la fin du concert par sa présence, n’hésitant pas à encourager les uns et les autres. Le 8 mars journée inédite, le matin, les femmes habillées avec soins et esthétique convergent vers la place des fêtes décorée depuis la veille. Les deux tribunes font le plein en quelques heures d’horloge ; L’arrivée de Madame Ketcha Célestine Courtes à 10h50 (comme prévue dans le timing NDLR) provoque une onde de choc au sein de la population massée dans les tribunes des youyous, des cris de joie accueillent la cheftaine des amazones ; le préfet du NDE Monsieur Oumarou Haman Wabi reconnu pour sa ponctualité, arrivera comme prévu Tout beau dans une saharienne taillée sous les couleurs du pagne du 8 mars accueilli par le Sous-préfet, le Maire, Mme la Délégué de la Promotion de la Femme et de la Famille, Mme la présidente du comité d’organisation. Puis suivra l’exécution du chant patriotique par la fanfare, passage en revu des responsables des associations des femmes et installation à la loge d’honneur de la tribune.


Le programme de la fête ne connaitra aucune fausse note ; invitée à prononcer son allocution de bienvenue à Mr le Préfet du NDE, Madame le Maire va encore bénéficier du tonnerre d’applaudissements, des youyous et des cris de joie ; à l’applaudimètre elle pèse 85% ; alternant la langue de Molière, et celle de Shakespeare avant de traduire en MEDUMBA, Madame Ketcha Célestine Courtes va à chaque paragraphe enflammé, mieux encore électriser la foule. Au cours de son allocution, Célestine Ketcha a marqué les esprits par la tonalité des mots utilisés pour inviter les femmes garder confiance, croire en leur capacité.  » Parmi ces freins intrinsèques, je citerai le manque de confiance en nos capacités et en nos potentialités. Nous ne nous faisons pas confiance et ne croyons pas suffisamment en Nous. Nous avons peur de nous affirmer face à certains hommes surtout politiques, qui au lieu de nous considérer comme des partenaires, nous considèrent plutôt comme leurs pires ennemis et n’hésitent pas à faire souffrir les populations pour cela.« 

Le discours de Mr le préfet qui a gardé le même fond que l’allocution de Madame le Maire est d’entrée de jeu fortement apprécié et applaudi, le n°1 du NDE dans son speech d’entrée dit je le cite «…..j’attends que vous me mettiez tous dans la sauce….. » fin de citation ; Mr Oumarou Haman Wabi n’hésitera pas à faire éloge à la femme, mère de l’humanité et à reconnaitre la place de la femme au coté du chef de l’état camerounais dans la bataille qui débouchera sur l’émergence du Cameroun en 2035 et pour la parité 50/50 pour une émergence en 2030. Très applaudi ; les femmes réservées de nature savent reconnaitre ce qui leur va droit au cœur. Le préfet Mr Oumarou Haman Wabi le sait très bien, tout le monde le lui reconnait ces qualités. Chacune de ses sorties en public est toujours couronnée de succès. A la suite du discours de Mr le préfet, les femmes qui se sont distinguées dans leur secteur d’activité seront reconnues et primées ; au cabinet de madame le maire, la palme d’or du meilleur agent communal est revenue à Madame NAYANG NADINE ELODIE. Le maire de bagangté a une fois de plus prévu plusieurs dizaines de sacs de semences pour ses amazones en cette période ou on apprête déjà les champs pour les semailles. Une fois encore, les femmes lui retournent son geste de générosité légendaire par des applaudissements, des cris de joie, des pas de danse esquissés. Un impressionnant défilé viendra mettre un terme à cette phase protocolaire avant le grand déploiement des femmes à la maison du parti pour la suite du méga concert.

L’édition de 2017 de la journée internationale de la femme à Bangangté est entrée en gare sur une note de satisfaction générale suivie du conseil de Madame le Maire à l’adresse des femmes « CESSONS DONC D’ÊTRE INSTRUMENTALISEES PAR DES HOMMES POUR COMBATTRE NOS SŒURS EN FONCTION !!! » a-t-elle souligné. Vivement que l’édition 2018 arrive, et que les femmes se débarrassent de toute urgence du complexe qui les prive des mêmes avantages que les hommes.

A propos Commune de Bangangté 382 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*