Le Lycée classique de Bangangté au parlement des enfants

Prévu le 16 Juin 2014 à Yaoundé, au cours duquel une élève du Lycée classique de Bangangté prendra part.

Cette député junior titulaire se nomme NGOUBEYOU NYAMI Laeticia de la classe de 5e M2. Et elle a pour suppléant NJEUTSA Hermann de la classe de 2nd C1. Ils sont tous deux élèves au Lycée classique de Bangangté. La titulaire NGOUBEYOU Laeticia, qui est arrivée en tête à l’issue d’une élection serrée au second tour, devançant son suppléant par 09 voix contre 06, aura la lourde mission de représenter la jeunesse du Ndé et du Cameroun au parlement des enfants de Juin 2014 à Yaoundé.

En effet, le Lycée classique de Bangangté, du Proviseur KEPDIB ABEL, a eu l’insigne honneur d’être désigné pour procéder à l’élection du député Junior et de son suppléant. Le collège électoral était donc composé des vingt meilleurs élèves des classes de 6e 5e 4e et 2nd. Les postulants, dont la tranche d’âge est de 9 à 17 ans, ont été soumis à une première phase dite de présélection basée sur 3 critères à savoir :
– Les motivations du candidat à être député junior
– La capacité du candidat à s’exprimer dans les deux langues officielles (Anglais et français)
– La culture générale du candidat
Des 10 candidats en lice dans cette épreuve de présélection, les 04 candidats ayant obtenu une moyenne de notes supérieures ou égales à 10/20 sont passés au second tour. Et à l’issue de cette ultime élection, les urnes ont produit les résultats suivants:
1- Ngoubeyou Nyami Laeticia, 5e M2, 09 voix (Député titulaire)
2- Njeutsa Hermann, 2nd C1, 06 voix (Député suppléant)
3- Megaptche Anais, 2nd C2, 03 voix
4- Mbantuo Tadah, 2nd C3, 02 voix
Fortement applaudis par leurs camarades et félicités par les superviseurs et le Proviseur, les heureux élus ont remercié l’électorat pour la confiance placée en eux. Ce fut une belle leçon de démocratie et nos jeunes députés devraient désormais porter les attributs d’ « honorables ».
In fine, il convient de souligner que les activités du Député junior rentrent dans le cadre de la célébration de la 24è édition de la Journée de l’Enfant Africain (JEA) dont le thème cette année est : « Une éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants en Afrique ».

En ratifiant la Convention relative aux Droits de l’Enfant en 1993 et la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant en 1996, le Cameroun a accédé au droit des enfants à la participation. Aussi, le Parlement des Enfants offre-t-il à ces derniers l’opportunité d’expression de leur opinion sur des problèmes touchant à la vie de la cité à travers des questions qu’ils pourront poser aux aînés, c’est-à-dire aux décideurs ainsi que des esquisses des solutions attendues.
Et le député junior représentant le Ndé en particulier et toute la jeunesse du Cameroun en général a, dans son attaché-case cette question adressée aux MINESEC/MINEDUB et cette esquisse de réponse:
Question : Excellence, quelles sont les mesures envisagées pour que l’éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants, particulièrement au Cameroun, puissent favoriser l’émergence de notre pays à l’horizon 2035 ?
Esquisse de réponse : L’éducation et partant la formation des jeunes sont des instruments d’une grande importance pour obtenir une meilleure ressource humaine. C’est cette dernière qui est et sera davantage à l’avant-garde des initiatives et réalisations en vue de l’émergence du Cameroun en 2035. C’est pourquoi en plus de la gratuité de l’école et de son caractère qui devra être obligatoire, du moins au niveau de base, le gouvernement de la république a depuis peu, mis un accent particulier sur la professionnalisation. Aussi, de nouvelles filières ont-elles vu le jour tant au niveau secondaire que du supérieur en même temps que les efforts sont faits pour l’amélioration des infrastructures d’accueil. Et parce qu’une éducation de qualité passe par des enseignants motivés et épanouis, un point d’honneur sera d’avantage mis dans l’amélioration des conditions de travail et de vie des enseignants.

A propos Commune de Bangangté 390 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*