Le nouveau Sous-préfet de Bangangté installé dans ses fonctions par Mr Oumarou Haman Wabi, Préfet du Département du Ndé.

Par Décret Présidentiel N°2017/239 du 05 mai 2017 portant nomination des Sous-préfets sur l’ensemble du triangle national, Monsieur BAMDJA DJOH AURELIEN a été appelé à remplacer à la tête de cette Unité Administrative, Monsieur EYEBE EYEBE ANDRE JOSEPH.

Bangangté a son nouveau chef de terre pour le grand bonheur de ses populations. En effet à la faveur du Décret présidentiel du 05 Mai 2017 portant nominations dans la préfectorale, Mr BAMDJA DJOH AURELIEN  a été nommé Sous-préfet de l’Arrondissement de Bangangté. Pour mémoire depuis plus d’un an, l’Arrondissement de  Bangangté était administré par l’Adjoint d’Arrondissement, Monsieur BANGYA Bertrand suite aux problèmes judiciaires du Sous-préfet Eyebe Eyebe ANDRE.

Le nouveau Sous-préfet après avoir conduit aux destinés de l’Arrondissement de Bassamba dans le Département du Ndé, pendant six ans est ainsi  appelé à servir le Chef Lieu du même Département. Ce 14 Juin 2017 est un jour nouveau, une nouvelle page de l’histoire de Bangangté « LA BELLE » s’ouvre à tous et C’est à raison que la population est venue nombreuse à la place de l’indépendance accueillir leur chef des Terres.  Majestés, Forces de maintien de l’ordre, hommes politiques, opérateurs économiques, autorités administratives, judiciaires, municipales et traditionnelles ont répondu présent à la cérémonie très solennelle présidée des mains de Maître par le Préfet du Ndé.

La cérémonie a démarré avec l’arrivée du Préfet du Ndé, accueilli par l’Adjoint d’Arrondissement, le Premier Adjoint au Maire de la Commune de Bangangté et le Commandant de la Brigade Terre de Bangangté. Après l’exécution de l’hymne National, la revue des troupes et la présentation des corps constitués, le Préfet a pris place à  la tribune. Le Dr Kouamouo Jonas, Premier Adjoint au Maire en lieu et place de Célestine Ketcha Epse Courtès en mission à St Étienne, va  ouvrir le bal des interventions. Dans son mot de bienvenue avant de présenter sommairement l’Arrondissement de Bangangté au nouveau chef de terre, Dr Kouamouo n’a pas manqué de lui rappeler que Bangangté lui est déjà « familier », en raison de la proximité entre les deux villes séparées par une distance d’à peine 10 km. Le Dr Kouamouo a rassuré le Chef de Terre BAMDJA DJOH de la franche collaboration qu’il aura de la Commune de Bangangté et dira à ce propos : « Conformément aux Lois de la Décentralisation qui ont consacré l’émergence d’une nouvelle tutelle de l’Etat sur les Communes, et aux dispositions pertinentes du décret du 12 novembre 2008 fixant les règles applicables aux chefs des circonscriptions administratives et portant organisation de leurs services,  nous comptons sur l’accompagnement de Monsieur le Sous-préfet , BAMDJA DJOH, Chef de terre, pour travailler avec lui, main dans la main, dans une complémentarité constructive, pour assurer à nos populations paix, stabilité et développement sous la supervision de Monsieur le Préfet OUMAROU HAMAN WABI, représentant personnel du Chef de l’Etat. »
A la suite du Maire, le Préfet Oumarou Haman Wabi va procédé au discours d’installation. Il ne manquera pas de remercier toutes les élites intérieures et extérieures, les responsables des Services Publics, Parapublics et Privés, les Responsables Politiques, les Ministres de culte, les Chefs Traditionnels bref, et toutes les populations qui, en dépit de leurs multiples occupations ont accepté d’honorer de leur présence cette cérémonie. Du discours du Préfet, l’on apprendra  que : BAMDJA DJOH AURELIEN est né le 22 novembre 1975 à LOMIE, Département du Haut-Nyong, Région de l’Est. Il effectue ses études primaires et secondaires couronnées par l’obtention d’un Baccalauréat A4. Ses études Universitaires entamées ont été sanctionnées par l’obtention d’une Maitrise en Droit Public. D’abord admis au cycle B option Administration Générale à l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) en 2003, puis au cycle A l’année suivante, il en sort diplômé de cette prestigieuse Ecole. Il entame une carrière professionnelle qui l’a conduit au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative le 26 août 2006 jusqu’à sa nomination le 19 décembre de la même année au poste de Chef de Cabinet auprès du Gouverneur de la Région de l’Ouest. Le 18 janvier 2011, il est nommé Sous-Préfet de l’Arrondissement de Bassamba, poste qu’il occupera jusqu’à sa nomination comme Sous-Préfet de l’Arrondissement frère de Bangangté.
 
Il dira au Chef de terre : « Monsieur le Sous-préfet, pour préserver ce climat de paix, vous devez prioritairement vous engager à maintenir l’ordre public en luttant notamment contre le grand banditisme et la criminalité. Pour ce faire, vous devez solliciter le concours de vos populations en veillant au bon fonctionnement des Comités de vigilance. Les responsables placés sous vos ordres et vous-même devez-vous montrer à la hauteur ce pari qui fera de l’Arrondissement de Bangangté un lien où il fait mal vivre pour les malfaiteurs de tout bord.  Par ailleurs, je vous demande d’assurer le bon encadrement des Responsables des Services Publics et les Chefs Traditionnels en veillant à la bonne marche de leurs structures en vue d’en améliorer le rendement. Vous devez également veiller au règlement objectif des litiges fonciers. Pour relever ces nombreux défis, vous devez savoir, Monsieur le Sous-préfet que les populations de Bangangté sont très attachées aux notions de Justice, d’objectivité et d’équité. Si vous respectez ces principes, tout en demeurant au-dessus des clivages qui peuvent exister, vous serez en parfait accord avec l’immense majorité. Soyez donc un rassembleur, un responsable soucieux de la cohésion de ses administrés à travers l’existence des rapports de bonne intelligence entre les populations de toutes origines installées dans votre Unité Administrative d’une part et entre celles-ci et l’Administration que vous représentez d’autre part. », qui mieux que Oumarou Haman Wabi pour présenter l’Arrondissement de Bangangté socialement et humainement. Tout est dit dans ces conseils du Préfet à son Sous-préfet. Aux populations de Bangangté, le Préfet du Ndé leur a recommandé, d’encadrer, d’assister et d’entourer le nouveau chef de terre de tous leurs conseils afin qu’il réussisse sa délicate mission.
Avant le rituel de la prise de commandement, le deuxième Adjoint Préfectoral, Monsieur Emmanuel Dongmo a procédé à la lecture du décret présidentiel du 22 Mai 2017 qui est à l’origine de cette cérémonie.

Après la place de l’indépendance, les autorités se sont déportées dans les services de la sous-préfecture pour la passation technique de service. La journée s’est achevée autour d’un buffet offert au domicile du nouveau chef de terre sous les tam-tams des groupes de danses traditionnelles.

A propos Commune de Bangangté 382 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*