Lutte contre le Réchauffement Climatique : Bangangté Ville avant-gardiste


La convention tripartite entre la Commune de Bangangté, l’Ong GADD et l’ONU HABITAT profite à 20 jeunes dans le cadre la lutte contre le dérèglement climatique et la promotion des énergies renouvelables.

Du 19 au 21 Septembre 2018, dans les locaux de la Commune de Bangangté, les jeunes des sept Groupements que compte la Commune de Bangangté ont été formés par des techniciens de haut vol dans l’assemblage des lanternes et lampadaires solaires et dans la construction des foyers améliorés. C’est aujourd’hui une réalité. Une action qui vient à juste titre remettre en question la situation de certains jeunes de la Commune qui sont sans emploi. Plus qu’un double objectif atteint grâce au dynamisme et la diligence de Madame le Maire de la Commune de Bangangté, la circonscription administrative de la ville éponyme a désormais ses artisans qualifiés classés dans la filière énergie renouvelable. La lutte contre les changements climatiques et la promotion des énergies renouvelables s’accélère et s’intensifie à une vitesse de croisière dans la Commune onusienne par des actions et des initiatives concrètes.

En effet, Depuis quelques temps dans la Commune de Bangangté, la question sur les énergies renouvelables, le changement climatique revient très souvent. Comme une obsession, plus qu’une volonté politique, sous l’impulsion de Madame le Maire en réponse à l’appel du Président de la République SEM Paul Biya qui a signé en 1er l’Accord de Paris, saisi sur toutes les opportunités qui s’offrent pour dynamiser le développement local de la Commune, améliorer les conditions de vie et de sécurité des populations, stabiliser les jeunes sans emploi.

Rappelons que Madame le Maire Célestine Ketcha Epse Courtès avait paraphé une convention qui lie l’institution communale à l’institution onusienne qu’est l’ONU-HABITAT qui fera bénéficier à sa Commune et ceci pour une durée de quatre mois renouvelables un financement pour la fabrication et la distribution de 10.000 foyers améliorés dans les ménages, la formation des formateurs pour la fabrication des lanternes et des lampadaires à énergie solaire et des foyers améliorés. L’annonce a été faite le 29 Août dernier au cours d’un Conseil municipal élargie aux populations présidé par le Premier Adjoint Préfectoral représentant du Préfet du Ndé, en présence de Madame le Maire, Monsieur Georges Ngougni Tadjiotio de l’ONG GADD et le Représentant de l’ONU HABITAT. Un autre projet de formation qui fait son entrée au Cameroun dont les Communes de Bangangté et de Fokoué sont pilotes, ceci démontre suffisamment que Bangangté reste et demeure le laboratoire de la Décentralisation au Pays du Président Paul Biya au regard des nombreux projets dont elle a assuré les premières expérimentations.

Pour ce qui est de la formation, la Commune de Bangangté a privilégié l’équilibre communale au dépend de toutes autres considérations socio-politiques. Sur les 20 participants, deux ont été retenus par groupement et le reste venu des communautés anglophones et mbororos. Ils ont été répartis en deux groupes par spécialités à savoir un groupe formé pour la fabrication des fours, mieux encore les foyers améliorés et un autre pour les lanternes et lampadaires Solaires. C’est Monsieur Aurelien Mbamdja Ndjo, Sous-Préfet de l’Arrondissement, qui a présidé l’ouverture des travaux de Formation. Il a invité les participants à saisir cette opportunité qui s’offre à eux et qui sera d’utilité pour la suite de leur vie et pour l’amélioration des conditions de vie des Populations. Alors que Madame le Maire dans son allocution d’ouverture rappelait le contexte et l’importance de cette formation qui arrivait à point nommé, et pour terminer elle précisera que l’avenir est dans les énergies renouvelables et les premiers à s’y projeter ne regretteront jamais. Placée sous la coordination du responsable des aspects environnementaux, Monsieur Christian Wanda, les participants ont à la fin reçu des attestations de participation après la visite guidée des ateliers et réalisations par les apprenants.

Au chapitre des attentes, l’apprenant doit à la fin être capable de monter et former les autres sur le montage des lanternes et des foyers améliorés. Former les femmes à monter les foyers améliorés et les dupliquer. L’acquisition des techniques de montage de lanternes et lampadaires et fours simple, les modèles d’affaires sur les énergies (montage de projet), le coût du matériel pour le montage des fours, lanternes, lampadaires et le lieu d’approvisionnement et enfin comment utiliser les enfants déplacés dans le cadre de ce projet.

En clôturant ces trois jours de formation par la remise des attestations, Madame le Maire a promis de les accompagner dans le processus de montage des projets et de recherches de financement pour que ces connaissances acquises les permettent de vivre décemment. Elle a clairement émis le vœu de les voir former d’autres personnes autour d’eux, car ayant reçu gratuitement, le partage des connaissances doit aussi être gratuit pour que la lutte contre le changement climatique préoccupe et profite à tous. C’est sans surprise que Célestine Ketcha Epse Courtès, Maire de Bangangté et Présidente du Refela et Roger Nkodo Dang, Député à l’Assemblée Nationale ont été cooptés tout récemment dans le cercle très fermé des administrateurs de la Fondation Energie pour le Monde (Fondem).

« Le Cameroun s’active dans ce processus de lutte contre le changement climatique et sachez que le Cameroun a été le premier pays à ratifier les Accords de Paris via le Président Paul Biya qui a adhéré à l’Alliance Solaire Internationale. » dixit Ségolène Royal. En plus, il faut être à Bangangté pour confirmer cette révolution énergétique qui s’opère.

A propos Commune de Bangangté 384 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*