Lutte contre le terrorisme : Célestine Ketcha prescrit le respect des règles de sécurité aux agences de voyage.

A l’heure où la lutte contre le terrorisme bat son plein dans notre pays, des mesures de sécurité sont prises en vue de barrer la voie aux adeptes de cette doctrine. Célestine Ketcha Epse Courtès, Maire de Bangangté, monte au créneau en exigeant le respect des décisions prises depuis Yaoundé.

Il est pratiquement 13h passé de trente minutes ce Dimanche 02 Août 2015 à Bangangté, capitale départementale du Ndé. Au moment où les fidèles des Eglises catholiques sortent de la messe et d’autres du culte pour les protestants. Le Maire de Bangangté fait le tour des agences de voyage situées au centre ville de Bangangté pour se rassurer que les prescriptions du Gouvernement de la République sont respectées à la lettre. La sécurité des biens et des personnes est, en ce moment, fortement menacée au Cameroun, pays jusqu’ici réputé pour la stabilité sociale et la paix qui y règnent, œuvres du Président de la République S.E.M Paul Biya.

Déjà, lors du lancement du concept Ndé-fi vacances 2015, Madame le Maire avait saisi l’occasion pour sensibiliser la population sur les dangers qui les guettent, les risques encourus du fait des petites négligences, des détails que nos ennemis lâches et invisibles exploitent pour surprendre. Il était question de rappeler aux populations que ce qui se passe actuellement dans la Région de l’Extrême-Nord peut également se produire à Bangangté. Raison pour laquelle elle leur a recommandé d’être plus que jamais vigilants, de faire bloc aux côtés de l’armée camerounaise au front. Ainsi, le substitut du Procureur de la République du parquet de Bangangté, Monsieur Eboko Simplice profita de sa présence pour mettre en garde les jeunes de ce que la loi prévoit en cas d’actes de terrorisme perpétrés sur le sol camerounais.

Au regard du nouveau mode opératoire des illuminés de la secte islamiste Boko Haram, après leur défaite militaire, le Gouvernement a prescrit des mesures de sécurité applicables en tout lieu et sur toute personne. Les autorités administratives et municipales ont le devoir de veiller à la stricte application desdites mesures. C’est ce qui explique la ronde effectuée par le maire dans les quatre agences du centre ville. De Noblesse à Avenir du Ndé, en passant par Charter et Ndé Airline, le discours et le contrôle ont été les mêmes. Elle a procédé à la vérification des bordereaux, question de se rassurer que tous les voyageurs sont bel et bien en possession de leurs carte nationales d’identité, et donc sont facilement identifiables. « La fouille des bagages est impérative, la physionomie et le comportement des voyageurs doivent attirer votre attention », a-t-elle lancé aux chefs d’agence rencontrés sur les lieux. Elle a rappelé que le Gouvernement a proscrit les ramassages en route des passagers. Et qu’une fois embarqué, le conducteur doit veiller à ne plus faire entrer d’autres passagers jusqu’au débarquement.

Le terrorisme ayant pris d’autres proportions inquiétantes, le Maire envisage de créer, conformément à la loi sur la décentralisation une police municipale qui va surveiller les comportements des personnes dans les lieux publics afin de renforcer le sentiment de sécurité des populations. Il revient à chacun d’être le gardien de sa propre sécurité. Pour cela chacun devra dénoncer ce qui est louche aux forces de maintien de l’ordre.

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*