Recommandations des acteurs locaux pour la réussite de la Décentralisation au Cameroun

Au terme des travaux de groupe de l’Atelier national de restitution et d’échanges du projet de Maîtrise d’ouvrage durable dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement dans la commune de Bangangté (Modeab).

Initié par la maire de la commune de Bangangté Célestine Ketcha Courtès, des 17 et 18 juillet 2014, les élus et techniciens locaux sont unanimes sur des questions d’eau et de l’assainissement dans les Collectivités territoriales décentralisées (Ctd).

A l’endroit des pouvoirs publics, ils recommandent : la création d’une commission mixte État/Cvuc/Refela-Cam/partenaires au développement pour étudier les différents systèmes de maîtrise d’ouvrage ; la révision des textes de la Décentralisation et du transfert de ressources, l’implication des maires à la validation des projets financés par l’État et leur mise en œuvre ; la promotion de l’expérience réussie en matière de gestion de service public d’eau dans la commune de Bangangté, l’effectivité des salaires des maires, véritables acteurs du développement local et gestionnaires des fonds publics locaux ; et la réversion aux communes une fraction du budget de l’État destinées à l’eau et à l’assainissement.  

Du côté des Ctd, les magistrats et techniciens municipaux pensent que ces dernières doivent : assumer la responsabilité de passation des marchés inscrit dans le Bip (budget d’investissement publique) pour leur circonscription ;  assurer le transfert effectif des compétences ; s’assurer que les projets financés par l’État répondent aux besoins réels des populations, mettre en place des facilités et des mesures pour accompagner les écoles, les usagers dans les marchés et places publiques à une meilleure utilisation des ouvrages d’assainissement ; mettre sur pied un système de collecte et de traitement des déchets, des services de vidange dans les zones urbaines ; se doter des outils pour l’archivage de tous les projets locaux; améliorer le fonctionnement des services d’assiette communal pour un meilleur rendement dans la mobilisation des taxes et impôts liées à l’assainissement et à l’eau ; et créer des cadres de concertation avec les partenaires financiers et techniques locaux, nationaux et internationaux.

A l’association des Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc), ils prônent la capitalisation des expériences des communes et la promotion de la mutualisation des expériences…

A l’endroit des populations, ils préconisent l’appropriation de façon véritable des initiatives communales …

Aux organismes d’appui et d’accompagnement, ils conseillent l’appui de la gestion (service) des équipements et infrastructures liées à l’eau et à l’assainissement financé par le renforcement des capacités des bénéficiaires directs et indirects.

Pierre Amougou – mediterre.org

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*