Infrastructures Sportives : Bangangté n’aura plus son stade omnisports, le projet est délocalisé sur l’actuel stade municipal.

Ce Dimanche 02 Octobre, M. Ben Modo, Directeur Général de l’entreprise Prime Potomac était à Bangangté, au stade municipal avec son équipe. Ils ont fait le tour du propriétaire, question d’évaluer le volume des travaux à effectuer pour donner une nouvelle visibilité à ce stade mythique.

Bangangté n’aura plus son stade omnisport, du moins, c’est ce qu’il faut retenir de la présence de l’entreprise mandatée par la Fecafoot pour les travaux de construction de cette infrastructure. C’est l’espoir de tout un peuple qui s’écroule comme un château de cartes. Et pourtant dès l’annonce de la construction de ce stade tant espéré, c’était l’euphorie au sein des populations et supporters de Nzuimanto. La métamorphose de la ville et surtout des quartiers autour de Banekouané se dessinait car ce site choisi était si grand pour ce joyau architectural. Fruit de la convention Mairie de Bangangté et Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT),  le stade omnisports de Bangangté n’attendait que quelques derniers réglages pour sortir de terre. La pose de la première pierre s’était déroulée en présence du Gouverneur de la Région de l’Ouest, des Autorités administratives, municipales, politiques, des Chefs  Supérieurs et de quartier, des organisations de la société civile et enfin des populations. L’espace offert par la Mairie de Bangangté ne souffrait d’aucune contestation, ni légitimité. D’ailleurs l’institution communale avait organisé une consultation publique. Au cours de celle-ci, les populations accueillaient bien le projet, et y adhéraient sans réserve à ce beau projet.  C’est en présence de cette population que les contours du projet avaient été présentés, particulièrement aux résidants du quartier Nenta-Banekouane où le projet devait être  réalisé.

Pour des raisons d’ordre technique et administratif entre la Fecafoot et son partenaire technique, les délais n’ont pas été respectés. Ce qui justifie le retard au démarrage du chantier dont la fin des travaux était prévue pour le mois de Novembre 2016.
Au moment où les travaux doivent en principe démarrer, ce fut l’occasion pour certains fils du terroir de s’investir à l’ombre pour faire main basse sur le projet et le torpiller. Entre temps, quelques personnes des quartiers bénéficiaires du projet, qui avait positivement accueilli le projet ont changé de position à l’insu de l’institution communale. Plusieurs plaintes ont par la suite été déposées à la Fédération Camerounaise de Football par celles-ci sous le prétexte fallacieux de la non indemnisation par la Commune alors que malgré la Déclaration d’Urilité Publique par l’Etat sur cette parcelle de terrain, la Mairie avait indemnisée la quasi totalité des déguerpis.  Toujours dans le contenu de leur lettre, les habitants affirment qu’aucune étude géophysique n’a été menée sur cette parcelle. Des personnes tapies dans l’ombre ont monté les populations pour créer la confusion, et en même temps attaquer la Mairie et la Fecafoot. On a pu ainsi voir un villageois qui manque le minimum se doter des conseils d’un grand Avocat. Sûre que l’affaire finira en justice, car le site est frappé de DUP,  Le temps des coups bas est lancé.

C’est dans ce contexte que la tour de Tsinga va aussi saisir la Mairie pour lui proposer de délocaliser le projet sur un autre site, en l’occurrence l’actuel stade municipal. Sur ce, au lieu de perdre cet important financement le Maire de Bangangté sans hésitation donnera son accord pour un retour à l’ancien stade malgré qu’il était déjà aussi affecté à la Construction du nouvel Hôtel de Ville.  Au titre de rappel le financement reste le même : partenariat Public Privé. Prime Potomac apporte son Expertise et du matériel dernier cri avec ses partenaires Américains,  la Fecafoot finance, la Mairie met le terrain à disposition et par la suite il y aura cogestion des infrastructures. La Mairie perd la piste d’athlétisme et autres infrastructure prévues au départ sur le site Nent-Banekouané.
En effet, La cérémonie de Pose de la Première pierre effectuée  le 25 Avril 2016 dernier, marquait le lancement d’une nouvelle étape dans le processus de modernisation de la ville de Bangangté et l’ensemble du département du Ndé. Ce projet de construction du Stade Omnisport de Bangangté était le résultat d’une décision majeure prise au courant de la deuxième mandature de l’exécutif Communal conduite par le Maire, de faire de Bangangté un pôle de développement économique, touristique et sportif dans le Cameroun. Celle-ci se fonde sur les lois conjointes de la décentralisation de 2004, notamment sur les dispositions du décret N° 2012/0882/PM du 27 mars 2012 fixant les modalités d’exercice de certaines compétences transférées par l’Etat aux Communes en matière de sport et d’éducation physique.

A qui profitent ces intrigues et manœuvres de bas étages? Techniquement, ce stade Omnisport Nenta- Banekouané de Bangangté devrait disposer à la fin des travaux  d’une surface pour le football revêtue d’une pelouse synthétique DX60 de 68 mètres de large sur 105 mètres de longueur ; D’une piste d’athlétisme aux normes olympiques ; Des terrains de basket, handball, volleyball, tennis et saut ;Des tribunes couvertes d’une capacité d’accueil de 2000 places assises ;D’un générateur d’énergie, d’un forage et d’autres équipements d’entretien ; Des vestiaires, d’une cabine de reportage, d’un restaurant ainsi qu’une capacité de jeux en nocturne …entièrement financé par la Fécafoot sur fonds propres avec les partenaires du secteur privé.

Ce ne sera le plus cas. Bangangté se contentera d’avoir un stade rénové. Ce désordre ne profite à personne, pas surtout à la population qui a soif du développement. C’est tout un département voire une Région qui aura perdu, et les pertes vont se poursuivre si davantage les populations ne comprennent pas que ces manipulations ne leur profitent à rien, sinon les appauvrir pour toujours. Après avoir plusieurs fois œuvré pour la relégation de Panthère, voilà que ces personnes s’attaquent désormais au projet de développement, juste pour satisfaire leur égo démesuré. Il est grand temps que chacun en ce qui le concerne prenne conscience des enjeux du vivre ensemble et de la question fondamentale du Développement et l’avenir de nos enfants. L’histoire ne retiendra que ce qui est positif et ce qui a fait bouger les lignes et fait reculer la misère sous toutes ses formes.

A propos Commune de Bangangté 396 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*