Accueil triomphal de la Présidente réélue du Refela sur ses terres

Elle était très attendue par la population depuis l’annonce de sa reconduction à la haute fonction de Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique à Marrakech.

Célestine Ketcha EPSE COURTÈS a eu droit à un accueil des plus chaleureux de la part des populations. C’est à Banka que les motos taximen, les militants du Rdpc et même de simples citoyens fiers de l’éclairage solaire mise en œuvre à Bangangté, sont venus attendre et escorter leur édile pour la ville lumière. Arrivée à Bangangté c’est en rang serré que les chefs de quartiers et de villages vont embrasser leur mère.

On aurait dit l’entrée du Messie à Jérusalem ce 03 Décembre 2018 à Bangangté. Fidèle à elle-même, elle rendra une visite de courtoisie aux autorités administratives et au Chef supérieur roi des Bangangte avant de découvrir la grande surprise d’affection à la mairie.

Portée à la tête du Refela par ses homologues femmes maires d’Afrique pour un deuxième mandat consécutif, Célestine Ketcha Epse Courtès à travers ce renouvellement de confiance à l’échelle planétaire, synonyme de reconnaissance de ses nombreuses actions en faveur du développement local et de la promotion du genre était loin d’imaginer la joie que cela a procurée aux populations locales dès l’annonce de sa réélection.
Revenue du Maroc où elle a activement pris part au sommet des Africités, Madame le Maire de la Commune de Bangangté a communié comme il fallait s’y attendre avec la population très impatiente de voir leur idole qui fait honneur à leur ville en particulier et au Cameroun en Général. Qui dit Célestine Ketcha Epse Courtès, dit forcement Bangangté. C’est sans conteste que le nom de cette dame au grand cœur est désormais associé à celle de la ville Camerounaise où elle incarne le développement local, le vivre ensemble par les faits et actes qui traduisent ipso facto à n’en point douter l’avancée salutaire de la décentralisation et de la promotion du leadership féminin au pays du Président Paul Biya.

En effet comme dit plus haut, Dès son entrée dans la ville sous forte escorte de ses ambassadeurs moto taximen, ils ont aussitôt pris la route de la Chefferie Supérieure de Bangangté après la préfecture et la sous-préfecture où elle a fait allégeance au Roi Nji Monluh Seidou POKAM. Le ROI des Bangangté très fier lui a accordé un entretien où rien n’a filtré de leur conclave. Aussitôt l’entretien terminé, le cortège a rebroussé chemin en direction de la Mairie où une foule nombreuse, impatiente, avait pris d’assaut l’esplanade de la Mairie pour accueillir celle qui redonne espoir à toute la communauté. C’est un bain de foule dès sa descente du véhicule, elle est accueillie par Madame Evelyne Nana, présidente du réseau des femmes du Ndé qui lui remet l’arbre de la paix, un geste très significatif riche de symbole en pays Bamiléké dans la Région de l’Ouest Cameroun. Un petit tour vers les chefs de quartier où salutations et accolades accompagnaient le sourire. Des chants, des cris, des youyous, au rythme impulsé par les groupes danses, tout ceci à l’honneur Célestine Ketcha Epse Courtès qui écoute et veille sur sa population. C’est dans la salle des actes qu’elle a pris la parole pour faire un compte rendu de ce qu’ a été Africités 2018, ce que le Cameroun et Bangangté gagnent de cette rencontre de Haut niveau où le Cameroun fut à l’honneur avec la réélection du Directeur Général du Feicom, Philippe Camille Akoa comme Président du RIAFCO.

Qu’est ce qui explique cette mobilisation populaire ? Qu’est ce qui est à l’origine de cet amour, fruit du mariage de raison entre le Maire et la population ? A ces deux questions, plusieurs mamans reconnaissent en leur mère le statut de citoyenne du monde. Et pourquoi donc ? Tout simplement parce que malgré le contexte politique très tendu, elle parvient à réaliser ce qu’elle a promis. Comme par exemple l’éclairage public à l’aide du solaire qui fait désormais la fierté de toute la ville, les quartiers et dans les groupements. « Tout ça à mettre à l’actif d’une seule femme », dixit Mme Mbiekop Charlotte, Conseillère municipale à la Mairie de Bangangté. Un autre conseiller pense que Madame le Maire a encore beaucoup a donné au Cameroun, et à Bangangté en particulier car depuis sa première mandature, elle est restées égale à elle-même, posant des actes en cohérence avec la volonté de la population et les directives du Président du parti pour lequel elle a adhéré et se donne corps et âme pour sa visibilité et son image. Cet amour a pour socle donc le contrat de confiance toujours respecté par la Présidente de la section OFRDPC Ndé Nord. Pour certains, la réélection de Madame le Maire comme présidente des femmes maires du continent africain permettra qu’elle effectue encore de nombreuses missions au cours desquelles elle aura d’autres possibilités de nouer des contacts, des partenariats qui profiteront à la ville de Bangangté devenue en si peu de temps la ville lumière. Ceux-ci la Félicitent d’avoir eu la sagacité de faire entrer une deuxième camerounaise au bureau du Refela en l’occurrence Mme Anne Marie Tsitsol, Maire de la ville d’Angossas, Région de l’Est. La Force de l’expérience pour d’autres.

La participation du Cameroun au 8ème sommet des Africités à Marrakech au Maroc a été plus qu’honorable. Au regard de l’accueil et la mobilisation autour de son retour, Célestine Ketcha a pu évaluer les attentes placées en elle, les nouvelles responsabilités devenues siennes, et peut dès à présent savoir beaucoup de défis à relever l’attendent au cours de ce mandat qui va durer trois ans.

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*