BIP 2016 : Le Préfet et le Maire ont visité quelques chantiers en cours d’exécution dans la Commune de Bangangté.

Le Préfet du Département du Ndé, Monsieur Oumarou Haman Wabi, et le Maire de la Commune de Bangangté, Madame Célestine Ketcha Epse Courtès ont effectué une visite inopinée dans les chantiers où les projets sont en cours de réalisation.

Pour l’autorité municipale et sa tutelle, il s’agissait de toucher du doigt les réalités du terrain. Pour cette première descente depuis sa prise de fonction, en présence du Maire de Bangangté, le nouveau Préfet du Département du Ndé a pris la mesure de l’état d’avancement de certains projets financés par le Budget Investissement Public dans sa circonscription administrative. Dans sa suite, le Patron du Département des trois lettres était accompagné des membres de la Commission de suivi des grands travaux au rang desquels les Délégués départementaux des Travaux Publics, de l’Agriculture et du Développement Rural, des Marchés Publics, du Développement Urbain et de l’Habitat, des Mines et de l’Energie, de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire. Aux côtés du Maire, Hurly Kamleu, responsable du service technique, volet urbanisme a servi de guide dans tous les chantiers qui ont été visités.

Des chantiers, il s’agissait de ceux placés sous la maîtrise d’ouvrage de la Mairie. La commission a visité le poste agricole de Banekouane (BIP 2013) et l’Ecole Publique de Madoum, à Bangoulap. Sur ces deux sites, elle a fait des constats pertinents, et le Préfet a donné des directives pour la suite. Pour le poste agricole de Banekouane, le marché est non réceptionné à ce jour. Pour cause, depuis 2013, malgré les relances faites par la Mairie à l’encontre de l’entreprise adjudicataire de ce marché (ETS DITEX), rien n’a bougé d’un iota.  Les travaux avaient bel et bien démarré. Comme Madame le Maire, la commission constate sur place que l’ouvrage n’est pas achevé, pire, il est mal réalisé dans l’ensemble et abandonné dans la broussaille.  Non sans se justifier, Madame le Maire a expliqué à la commission, en présence du Préfet, les actions engagées pour inviter le prestataire à se conformer selon les termes du contrat. Ayant accordé une audition particulière aux explications de la Mairesse, Oumarou Haman Wabi conclut sans détours en instruisant les signataires de résilier le contrat de ce prestataire.
A l’Ecole Publique de Madoum situé dans le groupement Bangoulap, à moins de trois kilomètres du centre-ville de Bangangté , établissement scolaire d’ailleurs dirigé par Madame Virginie Tamen Fotso, Troisième Adjointe au Maire, le projet portait sur la construction d’un bloc de deux salles de classe en matériaux locaux. Ici tout le monde était visiblement satisfait, au regard de la mine affichée sur les visages des membres de la commission. A Madoum, le taux de réalisation se chiffre à 95%. Cependant, en bon visionnaire, le Préfet du Ndé a émis quelques réserves, à savoir la qualité du matériel utilisé pour la confection des portes. A ce niveau, il a proposé que celles-ci soient revues. La commission a apprécié la réalisation de cet ouvrage. Les chantiers sur lesquels sont construits les délégations départementales du MINEE et du MINJEC ont reçu la visite du Préfet et sa suite.

Pour cette première sortie, d’ailleurs très appréciée par les membres de ladite commission, le Préfet rassure le Maire que, désormais ce sera tous les mois qu’ils feront une descente dans les chantiers afin de s’assurer de la conformité et de l’avancement des travaux, mais également d’éviter des retards constatés dans leur livraison. Cette descente s’inscrit dans le cadre de la commission de concertation mensuelle du budget d’investissement public dans le Ndé pour le mois de Juin 2016 présidé par le Préfet du Ndé. L’objectif atteint, rendez-vous a été pris pour le mois prochain.

A propos Commune de Bangangté 396 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*