La Mairie et les Moto-Taximen en phase pour tordre le cou à l’incivisme dans la Commune

Ce jeudi 21 juillet 2016 aux environs de 10h, plusieurs moto-taximen se sont rendus à la Mairie de Bangangté pour présenter leurs doléances auprès de l’exécutif municipal, dans le cadre de la campagne d’assainissement lancée dans leur secteur par les autorités municipales, administratives et sécuritaires.

Cette descente faisait suite à la réunion de sensibilisation qui s’est tenue le 18 juillet 2016 à la Mairie de Bangangté en présence des moto-taximen, de la société civile représentée par l’ONG APADER et des responsables municipaux, il en est ressorti un certain nombre de recommandations qui avaient alors emporté l’adhésion de nombreux moto-taximen de la Commune, engagés depuis plusieurs années dans le processus d’assainissement et de structuration de ce corps de métier très sensible.

Désormais à Bangangté, pour exercer la profession de moto-taximan, il faudra respecter un certain nombre de règles parmi lesquelles le port des chasubles pour mieux identifier les chauffeurs ; la détention d’une carte professionnelle et d’un permis de conduire ; le paiement de l’impôt libératoire et de la taxe de développement local, entre autres.

La violation des sens interdits est désormais sanctionnée. Et pour faire régner l’ordre, des agents communaux ont été mobilisés pour faire entendre raison aux récalcitrants.

En l’absence des Maires absents, c’est le Directeur de Cabinet du Maire et le Chef du Service d’Hygiène qui se sont entretenus avec les intéressés. Un dialogue constructif d’environ une heure d’horloge a permis de dissiper les malentendus et de faire comprendre que la Mairie et les moto-taximen sont en phase pour assainir ce secteur. C’est dire de l’importance des sujets abordés.

« Bangangté doit rester une ville modèle en matière de propreté et de discipline et c’est avec vous les moto-taximen responsables, nos ambassadeurs, que nous relèverons ce pari », a lancé le Directeur de Cabinet du Maire à l’adresse des moto-taximen, qu’il a d’ailleurs invité à tout faire pour exercer leur métier dans les normes et d’éviter d’être confondus à des hors-la-loi. Il a également promis de porter leurs doléances à l’attention de Madame le Maire, qui est constamment soucieuse du maintien de l’ordre et de la paix dans sa commune. Tout en les invitant à adhérer aux associations connues de moto-taximen avec qui la mairie entretient un dialogue permanent.

Parmi les doléances exprimées par les moto-taximen, il y’a la reprise de l’opération de vente des chasubles, d’établissement de la carte professionnelle et des facilités en vue de l’obtention du permis de conduire pour leurs collègues qui n’en ont pas. Les moto taximen souhaitent aussi que les agents de la mairie postés à différents endroits de la ville améliorent leur façon d’agir et de travailler. La Mairie en a pris bonne note et les a rassurés de ce que des dispositions sont en train d’être prises à cet effet.

Les moto-taximen ont tout de suite regagné leurs postes de travail respectifs. Contents de savoir que la Mairie demeure leur meilleur interlocuteur et veut les aider à formaliser leur métier ; contrairement aux intoxications diffusées dans la ville ces derniers temps par quelques esprits hostiles au progrès.

A propos Commune de Bangangté 408 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*