Réunion de lancement des travaux de construction de l’Hôtel de Ville : Célestine KETCHA COURTES : « Ce projet déjà financé en 2013 ne s’exécute qu’en 2017, quel paradoxe !!! mais, merci au Seigneur. »

La salle des actes de l’Hôtel de Ville actuel de Bangangté a servi de cadre à la réunion de lancement des travaux de construction du futur Hôtel de Ville.

Il a fallu beaucoup trop de temps, mais le temps a fini par trancher en faveur de l’exécutif municipal de la Commune de Bangangté. C’est pour l’exécutif, et principalement son chef, un jour très particulier, après tant d’années de lutte, de coups bas et d’atermoiements pour qu’aujourd’hui, en présence de l’autorité préfectorale en la personne du deuxième adjoint représentant le Préfet du Ndé, l’on parle enfin de réunion de lancement des travaux de construction de l’Hôtel de Ville de Bangangté. C’est donc lors de cette réunion tenue le 21 Août 2017, avec la participation effective de tous les acteurs parties prenantes au projet que ce projet a été lancé dans la salle des actes de la Mairie avant une descente sur le site.

Ce parcours, c’est bien celui des combattants de la commune pour le développement. C’est dans un contexte différent de celui jadis souhaité que les participants ont pris part à cette réunion, car il a fallu énormément d’énergie et de patience. Sa reconnaissance, Madame le Maire l’a fièrement exprimée. Tout d’abord, elle adresse ses remerciements à Monsieur le Président de la République, S.E.M PAUL BIYA, qui au travers de la nomination de Monsieur Oumarou Haman Wabi en qualité de Préfet du Ndé a permis de relancer le développement en débloquant le blocage administratif qui était à l’origine du retard dans le lancement des travaux de l’hôtel de ville de Bangangté, comme pour bien d’autres projets. Le discours de Madame le Maire, après l’exécution de l’hymne national, est édifiant. En reprenant depuis la genèse du projet, en passant par les différentes étapes, et démontre qu’il a fallu faire preuve de patience, d’endurance et d’opiniâtreté pour que le rêve devienne réalité. Ne dit-on pas très souvent que la patience est le premier degré du succès ?  En poursuivant son discours, Madame le Maire laisse éclater sa joie en ces termes : « En qualité de Maire et Maître d’ouvrage, je dois vous avouer que je suis particulièrement heureuse que ce projet de construction de l’Hôtel de Ville de Bangangté que nous appelions de tous nos vœux depuis 2011, trouve aujourd’hui un début de dénouement heureux. »

Genèse, historique et chiffres

Elle poursuit : « En effet, cet Hôtel de Ville, véritable chef d’œuvre architectural sera le fruit des meilleures pratiques dans lesquelles l’Exécutif Municipal que je conduis depuis 2007 s’est engagé. Ainsi depuis le tout Premier Prix Feicom des Meilleures Pratiques Communales de Développement Local lancé par S.E.M René Emmanuel Sadi, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, que la Commune de Bangangté a gagné le 16 Février 2012 devançant les 373 autres Communes et Communautés Urbaines que compte le Cameroun avec à la clé un beau Chèque de 50.000.000 FCFA ».
Accueillie comme les Lions Indomptables à son retour à Bangangté le 18 février 2012, Madame le Maire organisait une réunion du Conseil Municipal élargi aux Sectoriels et aux 42èmes Conseillers que sont les Populations pour présenter le Prix mais surtout s’accorder sur l’utilisation des 50.000.000 FCFA. Fallait-il un véhicule 4×4 au Maire qui jusqu’à nos jours utilise son véhicule personnel ? Fallait-il des salles de classe pour nos écoles ? D’un commun accord et sur proposition du Maire l’idée retenue est de construire un Hôtel de Ville digne du Prix FEICOM.

Les Conseillers vont mandater le Chef de l’exécutif aux fins de lever auprès du FEICOM les fonds pour la construction de l’Hôtel de Ville. Sans perdre de temps, Célestine Ketcha va monter un dossier de financement dans ce sens, le projet est de 350.000.000 FCFA. Validé par le FEICOM après étude par ses services compétents ce projet sera réévalué à 500.000.000 FCFA et exécutable en deux phases.
Au cours de la Session du Comité du Concours Financier du 19 juin 2013, le Comité va accorder à la Commune de Bangangté le financement de la première phase dont détail a été présenté par les Services techniques d’un montant de 305.000.000FCFA. Conformément au code du FEICOM, la contribution de Solidarité de celui-ci s’élève à 65% soit 198.000.000 FCFA et la contribution de la Commune se monte à 35% soit 106.000.000 FCFA, se décomposant en 20% de prêt et 15% d’apport propre.  La Commune peut donc utiliser 30.500.000 FCFA des 50.000.000 FCFA alloués par le Feicom et demandé un prêt de 61.000.000 FCFA. On constate ainsi que le prix de 50.000.000 FCFA a permis de lever 198.000.000 Fcfa auxquels s’ajoutent les 426.000.000 FCFA attribués par les partenaires du Projet de Gestion des boues des vidanges, soit un total de 624.000.000 FCFA.

Il faut rappeler que par Délibération Municipale les Conseillers ont demandé de changer de site et de construire à l’image de celui de la Communauté Urbaine de Yaoundé, le nouvel Hôtel de Ville à l’emplacement du Stade Municipal puis qu’un financement PPP avec la FECAFOOT permettait de construire un stade Omnisport à Banekouané. Le FEICOM va accepter mais l’Autorité administrative, en l’occurrence le Préfet, de l’époque va s’y opposer totalement pour des raisons douteuses et très discutables. Le projet va connaître beaucoup d’atermoiements liés à la volonté des apprentis sorciers tapis dans l’ombre pour paraphraser notre Chef d’Etat S.E.M Paul Biya, avec des intentions de tuer dans l’œuf ce projet attendu des populations à l’heure où en pleine Décentralisation, le Personnel de la Mairie s’accroît et mérite d’être mis dans des conditions optimales de travail.

Remerciements et reconnaissance

La Commune de Bangangté à travers son Maire a aussi particulièrement remercié tous ceux qui ont contribués de près ou de loin à la réalisation de ce projet. Des remerciements appuyés ont été adressés au FEICOM et très particulièrement à son Directeur Général Mr Philippe Camille AKOA pour sa patience, sa ferme détermination à nous accompagner dans notre Développement et la modernisation de nos infrastructures, et, il faut le souligner, surtout sa résistance aux intimidations et menaces. Un merci tout spécial à la Population de la Commune de Bangangté, qui a joué son rôle de 42ème Conseiller municipal, à travers son engagement à maintenir la propreté de sa Ville. Enfin la reconnaissance unanime à Monsieur le Préfet Haman Oumarou Wabi, Homme d’action et de Développement dont l’expertise a favorisé la relance des grands Chantiers attendus par le Président de la République au niveau local pour le Développement intégré, de notre Pays en vue de son Emergence 2035.

La chaîne des intervenants

Il s’agit des acteurs qui interviennent dans l’exécution de ce projet. Le Ministre des Marchés Publics est l’Autorité Publique, le Maire de Bangangté intervient en sa double qualité d’autorité contractante et maître d’ouvrage. Le Feicom assure le partenariat technique et financier. Le Chef Service du Marché est le SG de la Commune de Bangangté, accrédité par le Maitre d’ouvrage pour une assistance générale à caractère administratif, financier et technique. L’Ingénieur du Marché est le Délégué Départemental du Ministère des Travaux Publics/Ndé accrédité par le Maitre d’ouvrage, pour le suivi de l’exécution du marché, et la brigade régionale des marchés publics. Le Maitre d’œuvre est le cabinet d’ingénieur associé (CIA) ; c’est un cabinet de droit privé recruté sur appel d’offres national restreint. Le Co-Contractant est le groupement ATELEWA&AFRICA KOM’S, il a la charge de l’exécution des prestations prévues dans le Marché et dans les règles de l’art.

Descriptif du projet

Ce projet consiste à doter la Mairie de Bangangté d’un bâtiment de type R+2 étages, bâti sur une superficie 1120 m2. Au rez-de-chaussée, on trouve la salle des délibérations, la salle des fêtes avec local technique, 06 bureaux, 04 blocs toilettes genrées, 18 parkings. A l’étage 1 : sur une superficie de 790 m2, il y aura le cabinet du Maire, 01 salle pour archives, 01 magasin, 10 bureaux, 04 toilettes genrées, 03 terrasses. A l’étage 2 : sur une superficie de 772 m2 seront mises en place 01 salle de conférence, 01 salle de réunion, 05 bureaux, 02 blocs de latrines.

Malgré plusieurs blocages volontaires dès son démarrage, tout est bien qui finit bien. Après la présentation du projet/plan de l’ouvrage, suivie de la présentation des acteurs du projet dont la durée est fixée à 10 mois, des documents contractuels attendus des prestataires, la visite guidée sur le site définitif du chantier vient mettre un terme à cette réunion.
Vivement que ce beau bâtiment fonctionnel soit achevé afin de donner au Personnel de la Commune un bel outil de travail, des conditions d’accueil améliorées pour les administrés et un objet de fierté pour tous les habitants de Bangangté.

A propos Commune de Bangangté 382 Articles
Commune de Bangangté située dans la Région de l'Ouest, Département du Ndé, Arrondissement de Bangangté. La commune compte plus de 200000 âmes installées et 07 Chefferies Supérieures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*